Mauritanie : premiers tests continentaux de Ould Ghazouani à Ouagadougou

Le président mauritanien est attendu le 13 septembre prochain à Ouagadougou. Dans la capitale burkinabé Ould Ghazouani assistera pour la première fois depuis son investiture à la réunion des chefs d’Etat du G5 Sahel avant de participer au lendemain au sommet extraordinaire de la CEDEAO.

C’est un déplacement sur le continent qui revêt une double signification pour le chef de l’Etat mauritanien qui entend redynamiser la participation de son pays dans les organisations régionales et sous régionales. Et prendre contact avec ses pairs africains du G5 Sahel où son pays est considéré comme un puzzle important dans la lutte contre le terrorisme. Ould Ghazouani a sans doute hérité d’une protection pour son pays contre les attaques des Jihadistes et un privilège de négocier grâce à des accords avec Al Qaïda. Et c’est Ould Aziz aussi qui a contribué également à la négociation d’un deal passé entre Interpol et le G5 Sahel pour le partage des renseignements sur le terrain et l’échange d’outils de surveillance de dernière génération. La formation actuellement de 36 officiers de la force conjointe à Nouakchott entre dans ce cadre.

La présence de Ould Ghazouani à Ouagadougou est un premier test continental. La première réunion  le 13 septembre prochain avec ses pairs du Mali, du Burkina du Niger et du Tchad sur l’énergie devra permettre au nouveau président de prendre le train en marche dans un secteur où la Mauritanie a des besoins pressants pour l’énergie solaire, une énergie verte pour pallier à l’énergie fossile qui grève lourdement le budget national. Le deuxième temps fort du séjour de Ould Ghazouani sera sa participation pour la première fois au sommet extraordinaire de la CEDEAO organisation sous régionale à laquelle la Mauritanie n’est pas membre mais partenaire actif.

Les chefs d’Etat se pencheront sur les questions sécuritaires et les voies et moyens pour envisager une large coalition au-delà de leur zone pour combattre le terrorisme au moment où le Burkina connaît une spirale de violences avec la dernière double attaque des Jihadistes dont le bilan est lourd avec 29 soldats burkinabés tués. Cette grave situation fera l’objet d’un sommet spécial de la CEDEAO dans les prochains jours.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

Suggestion www.kassataya.com :

Mauritanie : Ould Ghazouani redore le blason du poste de premier ministre

Mauritanie : les premières têtes des frondeurs de l’UFP sont tombées

(Reçu à Kassataya le 11 septembre 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer