Kassataya Mauritanie https://kassataya.com Le site d'actualité mauritanie, afrique, monde, politique et société Mon, 20 May 2019 13:00:14 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.0.4 https://i2.wp.com/kassataya.com/wp-content/uploads/2017/12/cropped-logo_only.png?fit=32%2C32&ssl=1 Kassataya Mauritanie https://kassataya.com 32 32 139745563 L’art contre le terrorisme https://kassataya.com/2019/05/20/lart-contre-le-terrorisme/ Mon, 20 May 2019 13:00:14 +0000 https://kassataya.com/?p=41180 «Fatwa» est un film convaincant. Il nous sidère par son intelligence et son efficacité. On voit comment fonctionne le fanatisme et comment il transforme des êtres normaux en assassins satisfaits d’eux-mêmes et qui n’ont que des certitudes. Il est différentes façons de lutter contre le terrorisme lié à Daesh. Le Maroc réussit très souvent à …

The post L’art contre le terrorisme appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
«Fatwa» est un film convaincant. Il nous sidère par son intelligence et son efficacité. On voit comment fonctionne le fanatisme et comment il transforme des êtres normaux en assassins satisfaits d’eux-mêmes et qui n’ont que des certitudes.

Il est différentes façons de lutter contre le terrorisme lié à Daesh. Le Maroc réussit très souvent à démanteler des cellules se préparant à commettre des attentats. Cela, c’est le travail du renseignement et de la police spécialisée. A chaque fois on se demande comment est-ce possible, malgré la vigilance du peuple et de la police, que des individus s’acharnent à vouloir trahir leur pays et faire le malheur. Qu’est ce qu’il se passe dans leur cerveau, dans leur conscience, dans leur corps?

S’indigner ne suffit pas à enrayer ce phénomène qui menace la paix et la sécurité du pays. Encore faut-il aller plus loin en remontant aux origines de la radicalisation et du lavage de cerveau de celui qui accepte de trahir sa patrie et de tuer des innocents. Le Maroc sait qu’il mène là une guerre longue et de tous les instants.

Les médias ont leur part dans ce travail de prévention. Mais à mon avis ce qui est aussi efficace dans cette lutte, c’est l’art. Ainsi «Fatwa» , le film du tunisien installé en Belgique, Mahmoud Ben Mahmoud, que j’ai vu récemment au Festival international du film oriental à Genève, est un excellent contrepoison à la dérive criminelle.

«Fatwa» raconte l’histoire de Brahim, un Tunisien installé en France après son divorce, qui rentre au pays pour enterrer son fils, Marouane, victime d’un accident de moto. Il découvre peu à peu que son fils s’était radicalisé en son absence et fréquentait une bande de salafistes fanatiques luttant sans merci contre leur pays. Il décide de mener une enquête qui l’amène à apprendre que son fils a été plutôt assassiné par les «Frères».

Le film est d’une facture classique et efficace. Une démarche cinématographique de haute tenue. Une mise en scène toute en nuances qui nous fait suivre les recherches du père avec une grande attention.

On voit comment fonctionne le fanatisme et comment il transforme des êtres normaux en assassins satisfaits d’eux-mêmes et qui n’ont que des certitudes. Cela commence au cimetière où des salafistes protestent contre la présence des femmes dont la mère de Marouane, laquelle est menacée de mort parce qu’elle a publié un livre où elle analyse et dénonce les mécanismes de cet islamisme meurtrier. D’où la fatwa réclamant sa mort par «les Frères».

Le père essaiera de comprendre et agit calmement. On voit comment ce pays où la femme a acquis des droits avant tous les autres pays arabes, est gangréné par la peste de l’intolérance où l’islam est compris de travers et est invoqué pour justifier le crime. Il y a des scènes d’une très grande violence notamment contre les femmes que les maris battent allègrement parce qu’ils disent «elles nous appartiennent et on en fait ce qu’on veut». Est-ce cela l’enseignement de l’islam?

L’autre violence est dans la rupture opérée entre, d’un côté ceux qu’on appelle «Les Frères», et le reste de la population considérée comme mécréante et dont le sang peut couler de manière licite. Les «Frères» sont intimement persuadés que Dieu est avec eux. Cela est une autre violence dans la mesure où par ignorance et stupidité, ils considèrent que ce qu’ils font leur serait dicté par Dieu.

L’enquête du père arrivera à prouver que son fils a été tué et jeté du haut d’une falaise. Il aurait été gagné par la raison et le doute et se serait apprêté à aller parler à la police. Son assassinat, bien maquillé en accident, était la solution pour ces hommes englués dans des discours abscons et irrationnels.

Le père n’échappera pas à la haine des «Frères». Au moment de quitter Tunis pour rejoindre Paris où il avait refait sa vie, un de ces «Frères» sortira de l’ombre et l’égorgera en plein jour.

Ce film est convaincant. Il nous sidère par son intelligence et son efficacité. Pourtant ce n’est pas du cinéma militant, mais du cinéma citoyen, éclairant les parts obscures et cruelles d’une société où on tue au nom de Dieu.

La boucle est bouclée. On reste sans voix. Le film est émouvant et fait réfléchir. Il est puissant et démontre avec talent comment le fanatisme fait son chemin dans les esprits et aboutit au terrorisme le plus abject.

Espérons que ce film courageux et utile sera projeté sur les écrans du Maroc.

Tahar Ben Jelloun

 

Source : Le 360.ma (Maroc)

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

The post L’art contre le terrorisme appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
41180
MAURITANIE : Des Sénégalais se plaignent de leurs conditions de séjour dans Bagdad… Une prison pas comme les autres ! https://kassataya.com/2019/05/20/mauritanie-des-senegalais-se-plaignent-de-leurs-conditions-de-sejour-dans-bagdad-une-prison-pas-comme-les-autres/ Mon, 20 May 2019 12:20:37 +0000 https://kassataya.com/?p=41177 Bagdad, du nom de cette prison Mauritanienne spécialement réservée aux étrangers, a accueilli cette fois, des Sénégalais qui ont osé prendre le risque de dénoncer leurs misérables conditions de séjour. Arrêtés souvent, juste parce qu’ils ne portaient pas par devers eux leurs documents d’identification, nos compatriotes sont parqués dans cette geôle comme des malpropres. Privés …

The post MAURITANIE : Des Sénégalais se plaignent de leurs conditions de séjour dans Bagdad… Une prison pas comme les autres ! appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Bagdad, du nom de cette prison Mauritanienne spécialement réservée aux étrangers, a accueilli cette fois, des Sénégalais qui ont osé prendre le risque de dénoncer leurs misérables conditions de séjour. Arrêtés souvent, juste parce qu’ils ne portaient pas par devers eux leurs documents d’identification, nos compatriotes sont parqués dans cette geôle comme des malpropres.

Privés de liberté, ils sont obligés de faire certains de leurs besoins vitaux sur place. Nonobstant le danger qu’il peut encourir, un d’entre eux a filmé la scène et jeté à travers les réseaux sociaux. Joint au téléphone, un jeune Saint-Louisien expliquera même que le calvaire est plus ostensible au bord de la mer lorsque leurs pirogues débarquent.

Ils sont en effet, toujours forcés de donner aux  » marins  » la somme de 25.000 francs à moins d’ assister à la confiscation de leurs moteurs. Un cauchemar vécu au quotidien et qu’ils voudraient dans les plus brefs délais annihiler.

 

 

 

Source : Dakaractu (Sénégal)

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

 

The post MAURITANIE : Des Sénégalais se plaignent de leurs conditions de séjour dans Bagdad… Une prison pas comme les autres ! appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
41177
Débat : Et si les Haratines avaient aussi un lien biologique avec les Bafours ? https://kassataya.com/2019/05/20/debat-et-si-les-haratines-avaient-aussi-un-lien-biologique-avec-les-bafours/ Mon, 20 May 2019 11:29:40 +0000 https://kassataya.com/?p=41174 Je réagis à la tribune de mon ami Taleb Ould Sid’Ahmed, intitulée « Et si Les Haratines n’étaient pas esclaves ?» Il tente dans son article de penser avec une rare rigueur scientifique et intellectuelle la mécanique des modes de transmission du statut d’esclave au sein de la communauté haratine. Par Abdoulaye Wane* Comme un droit …

The post Débat : Et si les Haratines avaient aussi un lien biologique avec les Bafours ? appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Je réagis à la tribune de mon ami Taleb Ould Sid’Ahmed, intitulée « Et si Les Haratines n’étaient pas esclaves ?» Il tente dans son article de penser avec une rare rigueur scientifique et intellectuelle la mécanique des modes de transmission du statut d’esclave au sein de la communauté haratine.

Par Abdoulaye Wane*

Comme un droit de succession inaliénable, ce statut social, basé sur la condition ou l’idée de servilité, est en effet transmis de génération en génération, tout au moins dans l’imaginaire collectif mauritanien. Taleb écrit : « Ce qui nous importe dans cette tribune, ce n’est pas tant le foyer géographique des Haratines, mais le fait de leur attribuer héréditairement des origines esclaves, au risque de provoquer chez eux et leur descendance une sorte de refoulement au sens freudien du terme. »

À la recherche de nos ancêtres … les Bafours

Interpellé par la question des origines des groupes sociaux mauritaniens à travers notamment la référence historique au peuple Bafours, il m’a été si difficile de résister à l’envie brûlante de poursuivre le débat. Je vous propose par conséquent ma modeste contribution. Les Bafours, nos ancêtres communs ? Oh, pas si vite ! Si cette hypothèse devait être démontrée, ne serions-nous pas si proches de faire disparaître tous nos antagonismes sociaux ? À mon sens, le problème des origines anthropologiques et géographiques des groupes sociaux mauritaniens nourrit en particulier la crise identitaire des Haratines. Et, par une pression psychologique permanente la méconnaissance d’une partie de nos origines facilite le travail de la reproduction des systèmes de représentations sociales en Mauritanie.

Dans une perspective d’éclairage de l’histoire des origines du peuplement mauritanien, Marcel G. Laugel se pose d’abord la question de savoir si les Bafours étaient noirs. Avouant son incapacité à apporter une réponse qui ferait définitivement autorité sur le plan scientifique, il croit cependant que ce peuple a habité le nord mauritanien. D’autres sources historiques renforcent cette hypothèse et certaines d’entre elles établissent d’ailleurs qu’une grande partie des tribus mauritaniennes à l’image des Teizegue à Atar et des Almharij à Ouadane seraient apparentées aux Bafours. Mais il existe aussi une grande controverse historique à ce sujet. Les recherches historiographiques et ethnographiques semblent se rejoindre sur un fait : Les populations noires qui habitaient le nord mauritanien auraient été repoussées vers le sud ou réduites sur place à l’esclavage. Ces populations étaient-elles alors les Bafours ?

Raymond Taylor a réalisé une importante étude qui peut à mon avis nous donner les clés de compréhension de la trajectoire et des processus de métissage ou de contact des groupes sociaux mauritaniens au fil des siècles. Il étudie en effet les extensions du nom de ganar ou Ahl Gannâr. Dans la langue wolof, ce terme désigne la gibla et le désert au-delà. Au XIXe siècle, le même terme faisait non seulement partie du répertoire des autres groupes sociaux, mais il a commencé aussi à être utilisé dans plusieurs contextes socio-économiques. Comme le montre Raymond Taylor, il désignait dans certains cas « des personnes qui auraient pu être des esclaves ou posséder en tout cas un statut social identique à celui des hrâtin.» Dans d’autres contextes historiques marqués par d’intenses rivalités politiques et territoriales, le même nom de gannâr désignait des esclaves guerriers royaux issus de la société des Wolofs et qui habitaient dans le nord du fleuve Sénégal. Dans de multiples récits, les Ahl Gannâr sont considérés comme des personnes d’origine servile ou alors des cultivateurs haratines.

Taylor précise que les populations désignées sous le vocable de gannâr jouaient un rôle significatif dans la société mauritanienne traditionnelle. Parce que si elles n’étaient pas une source de tribut pour les tribus guerrières du Trarza, elles étaient utilisées par les élites du waalo comme un lien vital entre le Trarza et Ahl al-gibla. Si bien que grâce aux Gannâr se construisaient et se consolidaient des relations d’alliance politiques entre une partie des ethnies des deux rives du fleuve Sénégal.

Au XXe siècle, rappelle pour sa part Ibrahima Abou Sall, l’équilibre du pouvoir politique entre les tribus maures du Trarza et le Fuuta Tooro s’est rompu à cause de la gouvernance de Faidherbe, lequel transforma entre 1855 et 1858 le paysage politique et culturel dans la gibla. Les Haratines peuvent-ils, à la lumière de ces éléments relativement nouveaux, être considérés comme des descendants des Ahl al-Gannâr qui eux-même pouvaient avoir une relation de filiation avec les Bafours ?

La question haratine dans le débat national

Le débat national mauritanien sur les conditions de vie sociale, politique et économique des Haratines se caractérise depuis l’ouverture politique par une forme d’hystérisation ou bipolarisation des opinions. La Mauritanie qui s’est dotée d’un arsenal juridique pour lutter contre le phénomène de l’esclavage et ses séquelles, peine, malgré tout, à transformer les mentalités.

Lire aussi: Tribune: Et si les Haratines n’étaient pas esclaves ?

La politisation du problème par une partie de l’opposition n’est certes pas de nature à aider les victimes elles-mêmes, alors qu’il s’agit avant tout de leur redonner la dignité et le droit à la parole, elles qui en ont tant souffert dans leur chair comme dans leur âme. Si la lutte contre l’esclavage relève d’un impératif moral, le discours politique des abolitionnistes a tout intérêt à être épuré de ses amalgames. Parce que tous les Haratines, comme l’a si bien écrit Taleb, n’ont pas vécu l’expérience dégradante de l’esclavage. Tous les Maures ne sont pas non plus d’anciens maîtres.

Aujourd’hui qu’il existe indubitablement au sommet de l’État mauritanien une réelle politique d’éradication des pratiques esclavagistes, le débat national gagnerait en pertinence en se recentrant sur les conditions de réhabilitation sociale et économique des victimes mauritaniennes de toutes les injustices. Dans ce contexte de pré-campagne électoral, l’ingéniosité politique si tant est qu’on puisse parler d’ingéniosité en matière politique, ne résiderait ni dans la passion, ni dans le pouvoir hypothétique de la passion.

Mais il faut collectivement œuvrer au triomphe de ce que j’appelle naïvement le réalisme politique. C’est-à-dire être capable de mesurer le chemin parcouru, la distance qui reste à parcourir, les défis relevés et d’ouvrir par la même pierre philosophale de nouvelles perspectives pour faire de nos faiblesses d’aujourd’hui une force de demain. J’ai la faiblesse de croire que tous les acteurs politiques choisiront cette voie pour l’intérêt de la Mauritanie. La parole politique peut évidemment être vecteur de rapprochement des cœurs et des esprits, à condition, bien sûr, qu’elle soit sincère et épouse l’intérêt général.

*Abdoulaye Wane est Docteur en science politique de l’Université Paris 8, où il a donné des cours de sociologie de l’Etat et des politiques publiques, entre 2013 et 2015. Il enseigne actuellement le français et la culture générale à l’université de technologie et d’enseignement consulaire d’Emerainville, en Seine-et-Marne. Ses axes de recherche sont, entre autres, les politiques d’exil, l’exil politique, l’ethnicité, les transformations sociales et politiques en Afrique.

Source : Initiatives News (Le 19 mai 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

The post Débat : Et si les Haratines avaient aussi un lien biologique avec les Bafours ? appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
41174
Etats-Unis : un milliardaire paye les dettes de centaines d’étudiants https://kassataya.com/2019/05/20/etats-unis-un-milliardaire-paye-les-dettes-de-centaines-detudiants/ Mon, 20 May 2019 11:10:45 +0000 https://kassataya.com/?p=41171 Robert F. Smith a offert une quarantaine de millions de dollars pour régler l’ensemble des dettes des étudiants de la promotion de 2019 de l’université américaine de Morehouse. Les étudiants de l’université américaine de Morehouse à Atlanta, en Géorgie, s’attendaient déjà à passer une bonne journée dimanche, pour leur cérémonie de remise de diplômes. Puis …

The post Etats-Unis : un milliardaire paye les dettes de centaines d’étudiants appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Robert F. Smith a offert une quarantaine de millions de dollars pour régler l’ensemble des dettes des étudiants de la promotion de 2019 de l’université américaine de Morehouse.

Les étudiants de l’université américaine de Morehouse à Atlanta, en Géorgie, s’attendaient déjà à passer une bonne journée dimanche, pour leur cérémonie de remise de diplômes. Puis un milliardaire est venu s’exprimer devant eux, et la journée est devenue inoubliable. Il leur a annoncé qu’il allait payer l’ensemble de leurs dettes.

Robert F. Smith, un homme d’affaires dont la fortune est estimée à 4,4 milliards de dollars, est venu annoncé à la promotion 2019 qu’il allait se charger de la totalité de ses dettes estudiantines : une quarantaine de millions de dollars en tout.

L’annonce a évidemment été accueillie par les cris de joie et les applaudissements des quelque 400 diplômés — et de leurs parents. « Ma famille va créer une bourse pour effacer vos prêts étudiants », a dit Robert F. Smith aux étudiants de cette université historiquement noire. Des vidéos de ses propos étaient partagées dimanche sur les réseaux sociaux.

Plus gros don de l’histoire de l’université

 

« Ceci est ma promotion », a ajouté l’homme d’affaires, qui se trouvait à la cérémonie pour recevoir un diplôme honorifique. « Je sais que ma promotion perpétuera » cette action et aidera à améliorer les vies d’autres Américains noirs, a-t-il lancé.

Robert F. Smith avait déjà dit plus tôt cette année qu’il allait donner 1,5 million de dollars à l’établissement, mais l’annonce de dimanche a été une surprise, y compris pour le personnel de Morehouse, selon le Atlanta Journal and Constitution.

Un porte-parole a indiqué qu’il s’agissait du plus grand don de l’histoire de l’université, qui a été fréquentée par Martin Luther King Jr., le réalisateur Spike Lee et le comédien Samuel L. Jackson.

Mille milliards de dollars de dette estudiantine

 

« Si j’étais capable de faire un salto arrière, je le ferais », a dit un étudiant, Elijah Dormeus, au journal. « Je suis fou de joie ». Le jeune homme dit avoir une dette estudiantine de 90 000 dollars. Sa mère, Andrea Dormeus, est conductrice de bus de ramassage scolare à Harlem, à New York.

M. Smith, diplômé des prestigieuses universités de Cornell et Columbia, est devenu en 2015 l’Afro-Américain le plus riche selon le magazine Forbes. Sa fortune dépasse celle de la célèbre et influente Oprah Winfrey – qui a aussi donné à Morehouse.

Le coût faramineux de l’éducation universitaire aux Etats-Unis, et le nombre croissant de personnes dans l’incapacité de rembourser leurs dettes, ont fait de la question des prêts étudiants une affaire nationale, au cœur du programme de certains démocrates cherchant à être investis par leur parti pour la présidentielle de 2020. La dette estudiantine dépasse aujourd’hui les mille milliards de dollars, selon l’agence Fitch.

Le Parisien avec AFP

Source : Le Parisien

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

The post Etats-Unis : un milliardaire paye les dettes de centaines d’étudiants appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
41171
Google coupe les ponts avec Huawei https://kassataya.com/2019/05/20/google-coupe-les-ponts-avec-huawei/ Mon, 20 May 2019 10:59:11 +0000 https://kassataya.com/?p=41168 Le fabricant chinois ne pourra plus utiliser que la version «open source» d’Android. Il sera privé d’accès aux applications et services propriétés de Google, comme Gmail.   L’américain Google, dont le système mobile Android équipe l’immense majorité des smartphones dans le monde, a indiqué dimanche commencer à suspendre ses relations avec le chinois Huawei, qui …

The post Google coupe les ponts avec Huawei appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Le fabricant chinois ne pourra plus utiliser que la version «open source» d’Android. Il sera privé d’accès aux applications et services propriétés de Google, comme Gmail.

 

L’américain Google, dont le système mobile Android équipe l’immense majorité des smartphones dans le monde, a indiqué dimanche commencer à suspendre ses relations avec le chinois Huawei, qui fait partie des entreprises jugées «à risque» par Washington.

En pleines tensions commerciales avec Pékin, Donald Trump a interdit cette semaine aux groupes américains de commercer dans les télécommunications auprès de sociétés étrangères jugées dangereuses pour la sécurité nationale, une mesure qui cible notamment Huawei, le géant chinois des télécommunications, bête noire de Washington. Cela interdit en particulier les partages de technologies.

Lire aussi: Donald Trump restreint les équipements télécoms étrangers jugés à risque

Le groupe figure nommément dans une liste d’entreprises suspectes auprès desquelles on ne peut commercer qu’après avoir obtenu un feu vert des autorités, établie par le ministère américain du Commerce.

«Nous nous plions à ce décret et examinons ses implications», a indiqué Google dans un courriel à l’Agence France-Presse (AFP). Les implications peuvent donc en l’espèce être importantes puisque comme tous les groupes technologiques, Google doit collaborer avec les fabricants de smartphones pour que ses systèmes soient compatibles avec les téléphones.

Dans le collimateur des autorités américaines

 

Ainsi Google va devoir stopper les activités qui supposent un transfert de technologies qui ne sont pas publiques (c’est-à-dire en «open source»), ce qui contraindrait le fabricant chinois à n’utiliser que la version «open source» d’Android, a expliqué à l’AFP une source proche du dossier. Huawei ne pourra plus accéder aux applications et services propriétés de Google, comme Gmail par exemple. Le groupe chinois a dénoncé cette semaine des «restrictions déraisonnables qui empiéteront sur les droits» du groupe chinois.

La firme dont le siège est implanté à Shenzen, dans le sud de la Chine, est depuis longtemps dans le collimateur des autorités américaines, soupçonnée d’espionnage au profit de Pékin qui aurait largement contribué à sa spectaculaire expansion internationale.

Lire aussi: Les inculpations américaines pleuvent contre le Chinois Huawei

Au premier trimestre, Huawei a vendu 59,1 millions de smartphones, soit 19% de part de marché, plus que l’américain Apple mais toujours derrière le leader, le sud-coréen Samsung. Huawei est un des leaders dans la 5G, la nouvelle génération d’internet mobile en cours de déploiement.

Les deux premières économies mondiales s’affrontent par l’imposition mutuelle de droits de douane et la technologie est un axe majeur de leur bras de fer.

 

AFP

Source : Le Temps (Suisse)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

The post Google coupe les ponts avec Huawei appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
41168
Guinée : le parti au pouvoir officialise sa volonté de changer la constitution https://kassataya.com/2019/05/20/guinee-le-parti-au-pouvoir-officialise-sa-volonte-de-changer-la-constitution/ Mon, 20 May 2019 10:39:24 +0000 https://kassataya.com/?p=41164 Ce n’était plus un secret, depuis des semaines, le débat était engagé mais l’annonce officielle a été faite samedi. Selon le RPG, la modification de la constitution vise à moderniser les instiutions du pays. A en croire le chef de la majorité présidentielle au parlement, Amadou Damaro Camara, il n’y aura que du positif : « Il y …

The post Guinée : le parti au pouvoir officialise sa volonté de changer la constitution appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Ce n’était plus un secret, depuis des semaines, le débat était engagé mais l’annonce officielle a été faite samedi. Selon le RPG, la modification de la constitution vise à moderniser les instiutions du pays.

A en croire le chef de la majorité présidentielle au parlement, Amadou Damaro Camara, il n’y aura que du positif :

« Il y a énormément d’améliorations que nous introduirons dans cette constitution. Ca pourrait changer le fonctionnement actuel de nos institutions. Ca pourrait réduire un certains nombre d’institutions pour les représenter sous forme de chambres, comme ça existe ailleurs. Nous avons plus d’institutions que l’Allemagne, ce qui est très coûteux. Deuxièmement : la constitution actuelle a été écrit dans une période de transition.

Bonn Staatspräsident Guinea Alpha Conde (DW) Le président Alpha Condé à la Deutsche Welle

 

L’esprit dans lequel elle a été écrite prouve que cette constitution ne pouvait être qu’évolutive et c’est cette évolution que nous essayons d’apporter en proposant une nouvelle constitution. Elle va qualifier nos institutions républicaines, elle va consacrer certains de la vie sociale. La parité entre hommes et femmes par exemple, l’abolition de la peine capitale, etc. » 

Selon le RPG, ‘’la constitution guinéenne actuelle, qui est le fruit de la transition, ait le mérite d’avoir contribué à tirer le pays d’une période d’instabilité politique sans précédent et à mettre en place les institutions républicaines actuellement en vigueur, elle comporterait cependant beaucoup d’insuffisances. D’où l’obligation pour le Président de la République de doter le pays d’une loi fondamentale votée par référendum par le peuple souverain avant la fin de son mandat.’’

La réplique des opposants 

Des arguments rejetés par Ibrahima Diallo du Front national de la défense de la constitution lancé contre le projet de modification de la constitution. Pour lui il ne s’agit que d’une manoeuvre pour Alpaha Condé pour tenter de faire un troisième mandat.

« C’est clair et net. On n’y croit pas du tout. Tout ce qui est recherché, c’est de permettre au Président de la République de s’éterniser au pouvoir. Si le RPG estimait que cette constitution avait des insuffisances, Alpha Condé a eu 9 ans au pouvoir. Il aurait pu, après son élection en 2010, engager des réformes dès 2011, pour pouvoir palier aux problèmes rencontrés.

Il n’y a pas lieu de changer la constitution maintenant quand on sait que le président est appelé à partir dans quelques mois. Nous estimons que ce n’est pas à la fin d’un mandat qu’il doit déployer son énergie pour rédiger une constitution. Nous sommes prêts à leur opposer la loi et la résistance sur le terrain pour défendre les acquis démocratiques chèrement conquis par le peuple souverain de Guinée. »

Le front considère l’appel lancé par le RPG arc-en-ciel comme une « déclaration de guerre contre la patrie ». Les leaders du FNDC  préviennent  qu’il n’y aura pas de débat possible autour d’un « référendum constitutionnel » en Guinée.

Tiken Jah Fakoly met le pied dans le plat

L’artiste panafricaniste dénonce toute manœuvre visant à modifier la constitution guinéenne pour permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat.

« Le peuple guinéen est un peuple réveillé sauf que c’est un peuple divisé et c’est pourquoi chaque dirigeant qui vient, il fait ce qu’il veut. Des histoires de régions parce qu’Alpha Condé vient de ma région donc je dois voter aveuglement pour lui. Même s’il ne fait pas de bonnes choses je dois seulement le suivre et c’est ça qui est en train de nous tuer. »

Le nouveau texte devrait être présenté au vote par référendum selon la majorité présidentielle.

En cas de l’adoption de la nouvelle loi fondamentale, la Guinée sera donc dotée d’une nouvelle république. Ce qui pourrait permettre au président Alpha Condé de briguer au moins un troisième mandat.

 

Source : Deutsche Welle (Allemagne)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

The post Guinée : le parti au pouvoir officialise sa volonté de changer la constitution appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
41164
Un candidat à la présidentielle rend visite à Boubacar Messaoud dans un hôpital à Paris https://kassataya.com/2019/05/20/un-candidat-a-la-presidentielle-rend-visite-a-boubacar-messaoud-dans-un-hopital-a-paris/ Mon, 20 May 2019 10:24:59 +0000 https://kassataya.com/?p=41161 Le candidat à l’élection présidentielle du 22 Juin prochain, Monsieur Sidi Mohamed Ould Boubacar s’est rendu au chevet de Boubacar Ould Messaoud dans un hôpital parisien, apprend-on d’une source proche du candidat.   Et lors d’un échange entre les deux hommes, Ould Boubacar, s’est enquis de l’état de santé du militant et président de l’ONG …

The post Un candidat à la présidentielle rend visite à Boubacar Messaoud dans un hôpital à Paris appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Le candidat à l’élection présidentielle du 22 Juin prochain, Monsieur Sidi Mohamed Ould Boubacar s’est rendu au chevet de Boubacar Ould Messaoud dans un hôpital parisien, apprend-on d’une source proche du candidat.

 

Et lors d’un échange entre les deux hommes, Ould Boubacar, s’est enquis de l’état de santé du militant et président de l’ONG Sos esclaves.

Au cours de cette visite, le candidat Ould Boubacar a souhaité au militant des droits de l’homme un prompt rétablissement et au retour au pays.

Nous rappelons que le président de l’ONG Sos Esclaves a été évacué à Paris pour des soins depuis quelques semaines.

On note que l’ancien premier ministre mauritanien et candidat à l’élection présidentielle prochaine avait quitté Nouakchott au courant de la semaine passée dans le cadre d’une tournée en France et dans quelques pays d’Europe.

Source: Agence Tawary

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

The post Un candidat à la présidentielle rend visite à Boubacar Messaoud dans un hôpital à Paris appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
41161
M’Bagne : Comment contrecarrer les candidats de l’opposition ? https://kassataya.com/2019/05/20/mbagne-comment-contrecarrer-les-candidats-de-lopposition/ Mon, 20 May 2019 10:17:38 +0000 https://kassataya.com/?p=41158 Les élus, notables et cadres du département de M’Bagne se sont réunis, ce 19 mai 19, à Nouakchott, chez Bâ Bocar Soulé. L’ordre du jour était d’examiner une stratégie de riposte contre les candidats de l’opposition dont deux ont déjà investi le terrain.   Ce fut également l’occasion de faire un compte-rendu des activités de …

The post M’Bagne : Comment contrecarrer les candidats de l’opposition ? appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Les élus, notables et cadres du département de M’Bagne se sont réunis, ce 19 mai 19, à Nouakchott, chez Bâ Bocar Soulé. L’ordre du jour était d’examiner une stratégie de riposte contre les candidats de l’opposition dont deux ont déjà investi le terrain.

 

Ce fut également l’occasion de faire un compte-rendu des activités de l’initiative Halpularen, initiée depuis quelques mois dans la perspective de la présidentielle. Prenant la parole, Bâ Bocar Soulé a rappelé la situation particulièrement difficile que traverse cette communauté à cause des tendances qui la minent et les tentations communautaristes habitant certains des ses fils, mais aussi le recul de sa représentativité au niveau des institutions de la République.

Pour BBS, la Mauritanie est une et indivisible, les problèmes de cette communauté nationale ne peuvent trouver des solutions que dans un consensus national, non dans des postures sectaires. Et c’est justement parce que le candidat Ghazwani s’est dit disposé à trouver avec nous les problèmes de marginalisation, d’exclusion et d’injustice que vit cette composante que nous avons décidé de le soutenir, a expliqué BBS, à travers un cadre concerté de l’ensemble de nos acteurs politiques, lequel cadre a listé l’ensemble des préoccupations du moment, lesquelles ont été transmises au candidat au cours d’une audience avec lui, il y a quelques jours.

Son discours le 1er mars est rassurant, à plus d’un titre, a souligné BBS. Et Ba d’inviter les populations à voter pour un candidat qui va gagner et qui va régler leurs problèmes. Les doléances retenues par la commission présidée par BBS, tournent autour la marginalisation de la communauté à tous les niveaux.

Concrètement, il s’agit de la question de la diversité culturelle, la représentativité dans les radios publiques, le règlement du passif humanitaire, l’officialisation des langues nationales, la cartographie les tombes, le partage équitable des ressources, du problème d’école, du foncier rural, du chômage des jeunes cadres noirs, de la question de l’ état civil dont les dernières tentatives n’ont pas fait avancer le recensement, le recrutement des enfants noirs dans les corps de l’armée, de la gendarmerie, de la garde et de la police…

En somme, l’instauration de la discrimination positive. Un ensemble de préoccupations que le candidat a promis de traiter, une fois élu. Parlant des dispositions à prendre pour contrecarrer les candidats, les différents orateurs ont préconisé une descente sur le terrain pour expliquer la démarche entreprise par la communauté auprès du candidat Ghazwani , d’une part et mettre en garde les populations contre la campagne d’intoxication en vigueur dans la vallée, d’autre part. BBS a déploré l’absence de cadres hauts placés du département pouvant prendre en charge ce genre d’opération. Une commission composée d’élus, de notables et de cadres se penchera sur la question.

Signalons que la vallée où se jouera la présidentielle a déjà été visitée par deux candidats Kane et Biram lesquels y misent beaucoup. Il s’y ajoute que le candidat Ould Boubacar est ressortissant du Brakna.

 

Source : Le Calame

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

The post M’Bagne : Comment contrecarrer les candidats de l’opposition ? appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
41158
Mauritanie : le candidat Ghazouani a désigné les staffs de sa campagne https://kassataya.com/2019/05/20/mauritanie-le-candidat-ghazouani-a-designe-les-staffs-de-sa-campagne/ Mon, 20 May 2019 10:09:01 +0000 https://kassataya.com/?p=41154 Le candidat aux prochaines élections présidentielles, Mohamed O. Ghazouani a désigné dimanche le staff de sa campagne, parmi lesquels des ministres actuels mais aussi d’anciens ministres.   Ci-dessous la composition de ce staff : Président de la commission financière : Mohamed O. Abdel Fetah Président de la commission de la logistique : Moctar O. Djay Président de la …

The post Mauritanie : le candidat Ghazouani a désigné les staffs de sa campagne appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Le candidat aux prochaines élections présidentielles, Mohamed O. Ghazouani a désigné dimanche le staff de sa campagne, parmi lesquels des ministres actuels mais aussi d’anciens ministres.

 

Ci-dessous la composition de ce staff :

Président de la commission financière : Mohamed O. Abdel Fetah

Président de la commission de la logistique : Moctar O. Djay

Président de la commission des opérations électorales : Nani O. Chrougha

Présidente de la commission de communication : Djinda Mohamed El Moustapha Ball

Coordinateur national des initiatives : Habib O. Hemett

Directeur de cabinet : Mohamed Ahmed O. Mohamed Lemine.

Il a également procédé à la nomination d’un certain nombre de conseillers de la campagne.

Il s’agit de : Mohamed Mahmoud O. Ematt conseiller juridique

Mohamed Salem O. Merzoug conseiller politique

Coumba Ba responsable des relations extérieures

Thiam Diombar conseiller économique

Oumou El Vadli mint Sadek conseillère chargée des colonies

Saleh O. Dehmach conseiller à la communication

Les porte-paroles du candidat

Sidi O. Dowmane

Cheikh Ahmed O. Zahaf

Les chargés de mission :

Baba O. Sidi

Sangott Ousmane

Mohamed O. Bilal

Yahya O. Kebd

Mohyi Eddine Sidi Babe

Mohamed Radhi O. Nahah

Mohamed Vall O. El Yedali

Membres du pole juridique

H’Bib O. Djah

Cheikh O. Hindy

Malaïnine O. Khlifa

Vadily O. Raïss

Ali O. Mohamed Salem

 

 

 

Source : Saharamedias.net

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

 

The post Mauritanie : le candidat Ghazouani a désigné les staffs de sa campagne appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
41154
Mauritanie : vague de nominations en Conseil des ministres avant la présidentielle https://kassataya.com/2019/05/20/mauritanie-vague-de-nominations-en-conseil-des-ministres-avant-la-presidentielle/ Mon, 20 May 2019 10:04:26 +0000 https://kassataya.com/?p=41152 Deux candidats à la présidentielle du 22 juin dénoncent les nombreuses nominations constatées ces derniers temps lors du Conseil des ministres hebdomadaire. Selon l’ancien Premier ministre Sidi Mohamed ould Boubacar et Mohamed ould Maouloud, elles visent à corrompre les chefs de tribus et les chefs de clans.     Soutenu par une coalition de partis …

The post Mauritanie : vague de nominations en Conseil des ministres avant la présidentielle appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Deux candidats à la présidentielle du 22 juin dénoncent les nombreuses nominations constatées ces derniers temps lors du Conseil des ministres hebdomadaire. Selon l’ancien Premier ministre Sidi Mohamed ould Boubacar et Mohamed ould Maouloud, elles visent à corrompre les chefs de tribus et les chefs de clans.

 

 

Soutenu par une coalition de partis guidés par les islamistes de Tawassoul, l’ancien Premier ministre Sidi Mohamed ould Boubacar a été le premier à avoir dénoncé les promotions de fonctionnaires à des postes de responsabilités décidées par décret à l’issue des sessions hebdomadaires du gouvernement.

Ces nominations sont également dénoncées par Mohamed ould Maouloud, le candidat de la coalition des Forces pour le changement démocratique. « Le Conseil des ministres passe le plus clair de son temps à faire des dizaines de nominations qui n’ont aucun intérêt à la veille des élections, explique-t-il. C’est une tentative de corrompre des communautés, des tribus, des grands électeurs. C’est absolument scandaleux et c’est une honte. »

Tous les candidats de l’opposition avaient demandé au gouvernement, en février dernier, de suspendre les promotions non essentielles de fonctionnaires et d’agents de l’État durant la période électorale.

« Dans la plate-forme que nous avons présentée en février, nous avons précisément demandé qu’on arrête ce genre de nominations, souligne Mohamed ould Maouloud. D’ailleurs, c’est puni par la loi. »

À la primature, on affirme que les mesures individuelles prises en Conseil des ministres sont conformes à la loi et relèvent du fonctionnement classique de l’administration mauritanienne.

Source: RFI

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

The post Mauritanie : vague de nominations en Conseil des ministres avant la présidentielle appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
41152