Kassataya Mauritanie https://kassataya.com Le site d'actualité mauritanie, afrique, monde, politique et société Mon, 18 Nov 2019 21:57:01 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.2.4 https://i2.wp.com/kassataya.com/wp-content/uploads/2017/12/cropped-logo_only.png?fit=32%2C32&ssl=1 Kassataya Mauritanie https://kassataya.com 32 32 139745563 Sahel : « Regarder la situation en face » avec « une ONU réformée » https://kassataya.com/2019/11/18/sahel-regarder-la-situation-en-face-avec-une-onu-reformee/ Mon, 18 Nov 2019 21:57:01 +0000 https://kassataya.com/?p=48390 À Dakar, le 1er ministre français ainsi les présidents sénégalais et mauritanien ont proposé une évolution de paradigme pour éradiquer la menace djihadiste.     Après le Forum de Paris sur la paix, celui de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique. Au cœur des préoccupations des chefs d’Etat et de gouvernement présents : …

The post Sahel : « Regarder la situation en face » avec « une ONU réformée » appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
À Dakar, le 1er ministre français ainsi les présidents sénégalais et mauritanien ont proposé une évolution de paradigme pour éradiquer la menace djihadiste.

 

 

Après le Forum de Paris sur la paix, celui de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique. Au cœur des préoccupations des chefs d’Etat et de gouvernement présents : la question de savoir comment contenir et éradiquer le terrorisme islamique à la fois en Europe mais aussi en Afrique et notamment au Sahel où l’Etat islamique, Al-Qaïda et leurs satellites tentent de s’implanter en déstabilisant les pays de la zone. Fort de cette conviction, le Premier ministre français Edouard Philippe a exhorté ce lundi à ne « laisser aucune chance, aucune prise » aux groupes djihadistes dans le Sahel, et a demandé l’implication de tous les Etats d’Afrique de l’Ouest, lors de son discours prononcé à l’ouverture du Forum au Centre international Abdou Diouf à Diamnadio, près de Dakar. près de Dakar.

Lire aussi Sahel : comment l’État islamique y joue son avenir

Lire aussi Phébé – Afrique subsaharienne : le vrai visage du fondamentalisme islamiste

Le premier ministre français Edouard Philippe au Forum de Dakar le 17 novembre 2019.

© Alaattin Dogru / Anadolu Agency

Edouard Philippe monte au créneau

 

« Une chose est sûre », a-t-il dit. « Les groupes djihadistes profiteront, dès qu’ils le pourront, de nos faiblesses, de nos manques de coordination ou de nos insuffisances en termes de moyens, d’engagements ou de formation ». Et de poursuivre : « Nous ne devons leur laisser aucune chance, aucune prise » appelant à « regarder la situation en face, dans sa nuance et parfois, dans sa vérité plus cruelle ». Pour illustrer sa parole, il a indiqué substance que « dans certains territoires, les forces anti-djihadistes étaient parvenus sinon à éradiquer, du moins à contenir, voire à faire reculer la menace djihadiste mais dans d’autres territoires en revanche, cette menace s’est développée, prospérant « sur un terreau de tensions préexistantes » et tirant profit « de la corruption et des trafics ».

Lire aussi Mali : quand les djihadistes travaillent à bâtir l’ignorance

Les présidents El Ghazouani et Sall aussi…

Le président Sall du Sénégal au Forum de Dakar le 17 novembre 2019.

© DR

De leurs côtés, faisant écho aux déclarations, constats et craintes du premier ministre français, les présidents mauritanien et sénégalais Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et Macky Sall ont mis le doigt sur les contradictions et failles de la communauté internationale et notamment de l’ONU. En cela, ils so t allés dans le même sens que les présidents Mahamadou Issoufou du Niger et Idriss Deby du Tchad dans leurs déclarations lors du Débat africain sur Radio France Internationale le 13 novembre dernier. Ceux-ci avaient fustigé les blocages au niveau de l’ONU qui empêchaient de renforcer le mandat des forces envoyées sur le terrain pour contenir les groupes djihadistes notamment dans le Sahel, au Mali notamment. Pour le président sénégalais, « entre les forces maliennes et étrangères, pas moins de 30.000 hommes (se trouvent) sur un terrain qui sont pris en otage par une bande d’individus ». Et de s’interroger : « Y a un problème. Pourquoi nous ne sommes pas capables de régler ce problème ? ». Poursuivant, il a indiqué qu’ »il ne s’agit pas de faire le procès de l’ONU ». « L’ONU, c’est génial, a-t-il dit mais il faut qu’elle accepte de se réformer et de réformer ses procédures (…) Il faut un mandat robuste au Mali », a-t-il expliqué lançant un appel direct à la Chine et la Russie pour qu’elles permettent que soit décerné par le Conseil de sécurité de l’ONU à la Minusma un mandat plus fort qui lui permette de ne plus être seulement une force de maintien de la paix mais une force agissante capable de faire plus que se défendre en cas d’attaque. Pour rappel, alors que le Sénégal participe à la Minusma, la Mauritanie, elle, fait partie de la force conjointe du G5 Sahel, avec le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Tchad. Ces deux statuts différents mais complémentaires les conduit d’ailleurs à s’alarmer de la propagation, dans la sous-région, des agissements djihadistes depuis 2012 à partir du nord du Mali.

Lire aussi Terrorisme dans le Sahel : pourquoi il faut changer de paradigme

Le président Ghazouani de Mauritanie au Forum de Dakar le 17 novembre 2019.

© DR

Dans la même dynamique que le président sénégalais, son homologue mauritanien a indiqué que « l’Onu doit se réformer (…) dans sa politique de maintien de la paix, qui n’est pas en adéquation avec les enjeux sécuritaires au Sahel ». « Des forces régionales mobiles, plus légères, et connaissant mieux le terrain doivent être davantage privilégiées, plutôt qu’une force lourde et statique », a-t-il poursuivi. « L’Onu doit ainsi donner un mandat plus robuste et un financement plus pérenne aux forces sous-régionales telles que la force conjointe du G5 Sahel qui n’a hélas pas reçu jusqu’ici l’appui logistique et financier promis ».

Lire aussi Alpha Oumar Ba-Konaré : « Les djihadistes utilisent la fragilité des bergers peuls »

« Combattre le terrorisme au Sahel est à la fois un devoir de solidarité et un impératif de sécurité collective », a renchéri le président sénégalais. « En Afrique et hors du continent, nous sommes tous menacés, nous avons tous intérêt au maintien de la paix », a-t-ajouté avant de metre en garde : « Autrement les forces terroristes, vaincues ailleurs, en Irak ou en Syrie, vont trouver dans les zones de vulnérabilité en Afrique des sanctuaires où ils vont prospérer, se réorganiser ».

Lire aussi L’épineuse question de la paix au Mali

… dans un contexte compliqué

 

Il faut dire que la situation e contexte sécuritaire s’est dégradé ces derniers mois au Sahel et interroge l’efficacité des armées nationales, mais aussi des forces étrangères, parmi lesquelles l’opération anti-djihadiste française Barkhane, qui mobilise 4.500 militaires, sur une étendue vaste comme l’Europe. Début novembre, une embuscade contre le convoi d’une société minière canadienne dans l’est du Burkina Faso a fait 38 morts. Un soldat français de l’opération Barkhane a aussi été tué par un engin explosif au nord-est du Mali, au lendemain de l’assaut dans la même région contre un camp militaire malien qui a fait 49 morts.

Lire aussi Mali : Minusma et Barkhane en difficulté, spectre des Russes en vue

La semaine passée, le président français Emmanuel Macron a annoncé des décisions imminentes pour améliorer la lutte antijihadiste dans la région, après avoir reçu les présidents du Tchad, du Niger et du Mali. Il espère s’appuyer sur la force conjointe du G5 Sahel, qui compte 5.000 militaires de Mauritanie, du Mali, du Niger, du Burkina Faso et du Tchad, et pourrait à terme suppléer Barkhane. Plus généralement, la France souhaite l’implication des tous les Etats de l’Afrique de l’Ouest, à l’image du Sénégal, dans le cadre du pacte de stabilité et de sécurité annoncé lors du G7 de Biarritz en août. « Même si ces Etats ne sont pas confrontés de manière directe à l’extension de la menace terroriste, ils détiennent une partie de la solution pour la combattre », a souligné lundi Edouard Philippe. Et de conclure : « Nous devons donc les y inviter, dans un esprit d’engagements réciproques entre les pays de la région et les partenaires internationaux ».

 

Lire aussi Sahel : Barkhane face au défi des affrontements entre communautés

Source : Le Point (France)

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

The post Sahel : « Regarder la situation en face » avec « une ONU réformée » appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
48390
Trump « envisage » de témoigner dans l’enquête en destitution qui le menace https://kassataya.com/2019/11/18/trump-envisage-de-temoigner-dans-lenquete-en-destitution-qui-le-menace/ Mon, 18 Nov 2019 18:32:29 +0000 https://kassataya.com/?p=48387 Donald Trump a annoncé lundi « envisager sérieusement » de témoigner dans le cadre de l’enquête en destitution qui assombrit sa campagne de réélection, au coup d’envoi d’une semaine riche en auditions potentiellement explosives. La chef des démocrates au Congrès, Nancy Pelosi, « la nerveuse », a suggéré « que je témoigne dans l’enquête bidon en destitution. Elle a même …

The post Trump « envisage » de témoigner dans l’enquête en destitution qui le menace appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Donald Trump a annoncé lundi « envisager sérieusement » de témoigner dans le cadre de l’enquête en destitution qui assombrit sa campagne de réélection, au coup d’envoi d’une semaine riche en auditions potentiellement explosives.

La chef des démocrates au Congrès, Nancy Pelosi, « la nerveuse », a suggéré « que je témoigne dans l’enquête bidon en destitution. Elle a même dit que je pourrais le faire par écrit », a tweeté le président américain.

« Même si je n’ai rien fait de mal et n’aime pas apporter de crédit à cette parodie de justice, j’aime cette idée », a-t-il ajouté: « Je vais l’envisager sérieusement. »

Mme Pelosi avait reproché la veille au milliardaire républicain de critiquer l’enquête et ses protagonistes sur les réseaux sociaux. « S’il n’est pas d’accord avec ce qu’il entend, il ne devrait pas tweeter, il devrait venir devant la commission et témoigner sous serment », avait-elle déclaré sur la chaîne CBS.

« Il peut aussi le faire par écrit, il a les moyens de défendre son dossier », avait ajouté Mme Pelosi.

La Maison Blanche a refusé jusqu’ici de collaborer dans une enquête jugée « anticonstitutionnelle », interdisant aux collaborateurs du président de répondre aux injonctions du Congrès et de fournir les documents requis par les parlementaires.

– Courte majorité –

Les démocrates ont décidé, il y a bientôt deux mois, d’ouvrir une enquête à la Chambre des représentants qu’ils contrôlent, pour déterminer si Donald Trump a abusé de ses pouvoirs à des fins personnelles.

Ils ont activé la procédure de destitution – qui n’avait jusque-là servi qu’à trois reprises dans toute l’Histoire des Etats-Unis- après avoir appris la teneur d’un appel téléphonique estival entre Donald Trump et son homologue ukrainien.

Lors de cet échange, rendu public après l’intervention d’un lanceur d’alerte, le président américain a demandé à Kiev d’enquêter sur le démocrate Joe Biden, qui pourrait l’affronter lors de la présidentielle de 2020.

AFP

Procédure de destitution américaine

 

Les démocrates le soupçonnent d’avoir exercé des pressions sur l’Ukraine pour parvenir à ses fins, notamment en gelant une aide militaire cruciale pour ce pays en guerre avec la Russie.

Après six semaines d’auditions à huis clos, les parlementaires ont commencé la semaine dernière à interroger publiquement leurs témoins. Trois hauts diplomates ont décrit les efforts déployés en Ukraine par l’avocat personnel du président Rudy Giuliani en marge des canaux officiels de la diplomatie américaine.

Selon le premier sondage publié après ces auditions retransmises en direct, une courte majorité d’Américains souhaitent désormais que le président soit destitué.

51% des personnes interrogées pour cette enquête ABC/Ipsos souhaitent son départ avant la fin de son mandat, en légère hausse par rapport à la moyenne des précédentes études d’opinion.

Cette hypothèse reste toutefois peu probable compte tenu de la majorité républicaine au Sénat qui, selon la Constitution, sera chargé du procès du président après sa mise en accusation (« impeachment ») à la Chambre.

– Un million de dollars –

Cette semaine, huit hauts responsables vont à leur tour passer sur le gril de la chambre basse du Congrès. Le témoignage mercredi de l’ambassadeur américain auprès de l’Union européenne, Gordon Sondland, est particulièrement attendu.

AFP

L’ambassadeur américain auprès de l’Union européenne Gordon Sondland à Washington le 17 octobre 2019

 

Ce riche homme d’affaires a obtenu ce poste après avoir donné un million de dollars au comité d’investiture de Donald Trump. Contrairement aux diplomates entendus jusqu’ici, il était en lien direct avec le président républicain cet été.

Dans son interrogatoire à huis clos, M. Sondland avait d’abord nié que l’aide militaire ait servi à faire pression sur le gouvernement ukrainien. Contredit par d’autres témoins, il s’était ensuite « souvenu en avoir parlé, en aparté » avec un conseiller du président ukrainien.

Depuis, il est apparu qu’il avait aussi omis de mentionner avoir discuté avec Donald Trump le 26 juillet, juste après l’appel entre le président américain et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky. M. Sondland, qui risque des poursuites pour parjure, retrouvera-t-il le souvenir de cet échange ?

Outre M. Sondland, sept témoins sont convoqués de mardi à jeudi devant la commission du Renseignement de la Chambre, dont l’émissaire américain en Ukraine Kurt Volker ou Fiona Hill, ex-collaboratrice du conseiller à la sécurité nationale John Bolton, brusquement limogé début septembre.

Washington (AFP)

Source : Courrier international

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

The post Trump « envisage » de témoigner dans l’enquête en destitution qui le menace appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
48387
Aéroport Mohammed V : Arrestation d’un Sénégalais faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international https://kassataya.com/2019/11/18/aeroport-mohammed-v-arrestation-dun-senegalais-faisant-lobjet-dun-mandat-darret-international/ Mon, 18 Nov 2019 18:22:12 +0000 https://kassataya.com/?p=48384 Les éléments de la sûreté nationale de l’aéroport international Mohammed V de Casablanca ont arrêté, dimanche soir, un ressortissant sénégalais âgé de 33 ans, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités judiciaires mauritaniennes pour exécuter une décision judiciaire.   La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué, dans un …

The post Aéroport Mohammed V : Arrestation d’un Sénégalais faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Les éléments de la sûreté nationale de l’aéroport international Mohammed V de Casablanca ont arrêté, dimanche soir, un ressortissant sénégalais âgé de 33 ans, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités judiciaires mauritaniennes pour exécuter une décision judiciaire.

 

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué, dans un communiqué, que le mis en cause a été interpellé dès son arrivée à l’aéroport international Mohammed V en provenance d’Italie.

 

Le Sénégalais a été soumis aux procédures d’arrestation après que l’opération de pointage a révélé qu’il fait l’objet d’une notice rouge émise par l’Interpol dans une affaire d’escroquerie, précise le communiqué.

 

Le ressortissant étranger a été placé en garde à vue conformément à la procédure d’extradition, tandis que le Bureau central national relevant de la DGSN a informé les autorités de la sûreté mauritanienne de son arrestation, a ajouté la même source.

 

Cette arrestation s’inscrit dans le cadre des efforts inlassables déployés par les services de la sûreté nationale, pour renforcer les mesures de contrôle sécuritaire dans les postes-frontières nationaux, et dans le cadre de leur détermination à consolider les mécanismes de coopération sécuritaire internationale dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational, a conclu la même source.

 

Le360 (MAP)

 

 

Source : Le 360.ma (Maroc)

 

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

The post Aéroport Mohammed V : Arrestation d’un Sénégalais faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
48384
Mesures disciplinaires à l’encontre de certains étudiants https://kassataya.com/2019/11/18/mesures-disciplinaires-a-lencontre-de-certains-etudiants/ Mon, 18 Nov 2019 18:10:54 +0000 https://kassataya.com/?p=48381 Le conseil de discipline de l’université de Nouakchott a décidé l’expulsion provisoire à l’encontre de quelques étudiants de la faculté de lettres pour « perturbation du déroulement des cours à la faculté ».   Selon la note publiée par l’université les mesures prises concernent 7 étudiants des filières de la langue arabe, les sciences humaines, …

The post Mesures disciplinaires à l’encontre de certains étudiants appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Le conseil de discipline de l’université de Nouakchott a décidé l’expulsion provisoire à l’encontre de quelques étudiants de la faculté de lettres pour « perturbation du déroulement des cours à la faculté ».

 

Selon la note publiée par l’université les mesures prises concernent 7 étudiants des filières de la langue arabe, les sciences humaines, l’environnement et le développement durable, la littérature française.

Deux d’entre eux ont été renvoyés pour une durée d’un mois et les autres pour une période de 15 jours.

Des syndicats et des associations d’étudiants ont exprimé leur soutien aux étudiants après qu’ils aient été traduits devant le conseil de discipline de l’université.

Ils ont demandé à la présidence de l’université de répondre immédiatement aux doléances légales des étudiants et d’annuler toutes les mesures prises récemment qui compromettent l’avenir de centaines d’étudiants.

Source : Saharamedias.net

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

The post Mesures disciplinaires à l’encontre de certains étudiants appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
48381
Mauritanie, les trésors du banc d’Arguin https://kassataya.com/2019/11/18/au-sommaire-mauritanie-les-tresors-du-banc-darguin/ Mon, 18 Nov 2019 17:10:18 +0000 https://kassataya.com/?p=48376 Paradis aussi fragile qu’inestimable, le parc national du Banc d’Arguin possède une place à part dans le cœur des voyageurs sahariens. Une destination à retrouver dans notre dernier numéro. Après l’avoir classé plus de 10 ans en zone rouge, le Quai d’Orsay a décidé d’abaisser le niveau de vigilance dans la région du banc d’Arguin. …

The post Mauritanie, les trésors du banc d’Arguin appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Paradis aussi fragile qu’inestimable, le parc national du Banc d’Arguin possède une place à part dans le cœur des voyageurs sahariens. Une destination à retrouver dans notre dernier numéro.

Après l’avoir classé plus de 10 ans en zone rouge, le Quai d’Orsay a décidé d’abaisser le niveau de vigilance dans la région du banc d’Arguin. Une décision bienvenue pour les populations, qui symbolise le retour progressif du tourisme dans cette zone d’exception inscrite au patrimoine mondiale de l’Unesco. Une destination chère aux passionnés de la Mauritanie, avec son immense parc terrestre et maritime de 12 000 km2 où s’ébattent des centaines de milliers d’oiseaux migrateurs. Une réserve créée par le célèbre écrivain amoureux du désert Théodore Monod et l’écologiste Luc Hoffmann, qui se découvre à pied ou en bateau.

Retrouvez ce reportage complet dans notre dernier numéro

banc-d-arguin-rando-mauritanie-marion-liautaud
© Marion Liautaud

À faire autour du Banc d’Arguin

 

Sortie en Lanche

Rien de tel qu’une sortie en lanche au départ du village d’Iwik pour découvrir le mode de vie des Imraguens. Le départ qui s’effectue tôt le matin permet de profiter des couleurs du lever du jour. En chemin, il n’est pas rare d’observer des oiseaux ou des dauphins à la surface de l’eau. Lors d’une journée en mer, le repas est pris sur la lanche et le poisson pêché au cours de la journée est grillé au charbon de bois sur un barbecue de fortune.

banc-d-arguin-imraguen-bateau-lanche-mauritanie-marion-liautaud
© Marion Liautaud

Randonnée de Tessot à Teichot

Entre océan et dunes de sable, une piste longe la côte pour relier le village imraguen de Tessot à celui de Teichot. L’occasion de fouler ce sol recouvert de sédiments qui craquent sous la chaussure de rando. Au loin, des aigrettes à gorge blanche tournoient au-dessus de l’eau translucide tandis que deux lanches rentrent tranquillement à quai pour y décharger la pêche du jour.

Timris

Posté dans l’observatoire du parc national, on découvre la richesse de la faune du banc d’Arguin. Des crabes violonistes cachés dans les vasières que l’on aperçoit à marée basse aux flamants roses qui se bousculent dans le ciel, le spectacle offre un excellent aperçu de l’écosystème du parc. Pour se dégourdir les jambes, une balade le long de l’océan permet d’approfondir ses connaissances et sa perception du lieu.

Comment y aller ?

 

banc-d-arguin-imraguen-bateau-lanche-mauritanie-2-marion-liautaud
© Marion Liautaud

 

Depuis la France, deux options permettent de rallier le parc du banc d’Arguin. La première consiste à prendre un avion pour Atar où de nombreuses agences de voyage sont installées. Ces dernières peuvent organiser des départs vers le banc d’Arguin (compter une nuit de bivouac sur le trajet). L’autre option consiste à prendre un vol jusqu’à Nouakchottet à rejoindre le PNBA en voiture. Comptez trois heures de voiture jusqu’au cap Timiris, au sud du parc.

Le droit d’accès au parc s’élève à 1200 UM (30 €) par jour et par personne. Le permis s’achète dans les bureaux du parc de Nouakchott et de Nouad- hibou ou dans les diffé- rents points d’entrée du PNBA. Une fois dans le parc, vous pourrez réser- ver une sortie en lanche pour 23 000 UM (570 €). La réservation doit s’effec- tuer la veille de la sortie. Attention, il n’y a pas de réseau téléphonique à l’intérieur du parc. Plus d’infos sur le site officiel du parc.

Source : Trek Magazine

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

The post Mauritanie, les trésors du banc d’Arguin appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
48376
[PARCOURS] Étudiant à 75 ans : L’histoire de Diomaye Sène, le crack de l’Ucad https://kassataya.com/2019/11/18/parcours-etudiant-a-75-ans-lhistoire-de-diomaye-sene-le-crack-de-lucad/ Mon, 18 Nov 2019 11:54:11 +0000 https://kassataya.com/?p=48373 Retard dans les études ? Goût du Savoir ? Curiosité intellectuelle ? Voilà entre autres les questions qui taraudent la communauté universitaire au premier contact avec Diomaye Sène. À 75 ans (sur le papier), il est aujourd’hui étudiant en master II à l’Institut des droits de l’Homme et de la paix de l’université Cheikh Anta …

The post [PARCOURS] Étudiant à 75 ans : L’histoire de Diomaye Sène, le crack de l’Ucad appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Retard dans les études ? Goût du Savoir ? Curiosité intellectuelle ? Voilà entre autres les questions qui taraudent la communauté universitaire au premier contact avec Diomaye Sène. À 75 ans (sur le papier), il est aujourd’hui étudiant en master II à l’Institut des droits de l’Homme et de la paix de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Et pourtant, le plus vieil étudiant du Sénégal est formel : « Je n’ai jamais fait une classe deux fois », martèle-t-il. Mais comment expliquer donc que ce polygame (quatre épouses) père de plus de 20 enfants se retrouve sur les bancs à un âge aussi avancé ?

Né vers 1944 à Toucare, village situé dans le Sine, Diomaye Sène est admis à l’école primaire en 1949. Le Cfee en poche, il fait cap sur Saint-Louis pour une formation professionnelle. « Nous étions considérés comme des demis dieux », s’enorgueillit-il. Mais une histoire de famille va tout chambouler. C’est donc parti pour une vie remplie et pleine de rebondissements en France et au Sénégal, dans l’Armée de l’air, aux Impôts et Domaines puis à l’Ucad.

SeneWeb a accompagné le patriarche dans son milieu d’apprentissage pour vous faire découvrir le plus vieil étudiant du Sénégal, parti à la retraite depuis les années 2000. Dans cette vidéo, le « sage » ne laisse aucun aspect de sa vie, y compris son baccalauréat décroché en 2012, à 68 ans.

 

 

 

Mouhamadou DIALLO & Babacar NDIAYE

 

Source : Seneweb

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

 

The post [PARCOURS] Étudiant à 75 ans : L’histoire de Diomaye Sène, le crack de l’Ucad appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
48373
Forum sur la paix et la sécurité : la situation au Sahel va dominer les échanges https://kassataya.com/2019/11/18/forum-sur-la-paix-et-la-securite-la-situation-au-sahel-va-dominer-les-echanges/ Mon, 18 Nov 2019 11:47:32 +0000 https://kassataya.com/?p=48369 C’est un rendez-vous désormais incontournable, Le Forum sur la paix et la sécurité en Afrique s’ouvre ce 18 novembre à Dakar au Sénégal. Lancé en 2013, dans la foulée de l’opération française Serval au Mali, cette rencontre qui associe décideurs politiques, militaires et chercheurs se veut un moment de réflexion sur la défense et la …

The post Forum sur la paix et la sécurité : la situation au Sahel va dominer les échanges appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
C’est un rendez-vous désormais incontournable, Le Forum sur la paix et la sécurité en Afrique s’ouvre ce 18 novembre à Dakar au Sénégal. Lancé en 2013, dans la foulée de l’opération française Serval au Mali, cette rencontre qui associe décideurs politiques, militaires et chercheurs se veut un moment de réflexion sur la défense et la sécurité sur le continent.

 

Cette sixième édition du Forum sur la paix et la sécurité en Afrique met en lumière le multilatéralisme, mais c’est bien sûr la situation au Sahel qui dominera les échanges. Vingt-huit ministres africains de la Défense et des Affaires étrangères sont annoncés, mais aussi le Premier ministre français, Édouard Philippe et surtout le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani.

Le signal fort de la présence du président mauritanien

La participation du président mauritanien à ce forum est en effet un signal fort, car les relations entre la Mauritanie et le Sénégal ont longtemps été tendues, au sujet notamment de la répartition des zones de pêche. Cette visite laisse ainsi entrevoir une évolution sur un plan sécuritaire.

L’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, qui doit avoir un entretien avec le Premier ministre français, s’était toujours opposé à l’entrée du Sénégal dans le G5 Sahel. La venue de son successeur à ce forum marquera-t-elle le début d’une décrispation sur ce point ? C’est probable, car de source militaire française, on explique que Dakar a vocation à soutenir les pays engagés dans la force conjointe et même à jouer un rôle essentiel dans ce dispositif. En clair, le Sénégal devrait être appelé à intégrer le P3S, le Partenariat pour la sécurité et la stabilité au Sahel, une structure parallèle de soutien au G5.

De la sécurité à l’immigration irrégulière

Édouard Philippe a aussi participé au quatrième séminaire intergouvernemental franco-sénégalais. Il y a notamment été question d’immigration. Les deux pays ont réitéré leur volonté de coopérer pour lutter contre l’immigration irrégulière. « La coopération (…) peut encore s’améliorer dans la logique d’engagement réciproque », a estimé le Premier ministre français, alors que, selon Matignon, la pression venant du Sénégal reste élevée en matière d’immigration illégale.

À l’issue de ce séminaire, quatre feuilles de route ont été signées, à la fois donc sur la migration et la mobilité, mais aussi sur les enjeux de sécurité et de défense, sur l’éducation, ainsi que sur l’émergence du Sénégal. Sept accords de coopération ont également été paraphés. Parmi ces accords, la vente au Sénégal de trois patrouilleurs hauturiers français a été actée, des patrouilleurs qui seront équipés de missiles.  Objectif : permettre au pays de protéger ses gisements de gaz et de pétrole.

Lutte contre la cybercriminalité

Parmi les enjeux du Forum de Dakar, la lutte contre la cybercriminalité. À Dakar, au Sénégal, l’École nationale de cybersécurité à vocation régionale abrite un nouvel Institut africain de cybersécurité, financé par la Direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD). L’institut débute ce lundi 18 novembre ses formations, à destination d’auditeurs de tous les pays du continent.

Mieux identifier les risques, savoir faire face aux cybermenaces, apprendre à utiliser des logiciels d’analyse informatique, le Sénégal s’est proposé pour devenir un carrefour en la matière. Papa Gueye, docteur en droit privé et sciences criminelles, directeur général de l’École nationale de cybersécurité à vocation régionale : « Oui, c’est une priorité. On utilise les technologies de l’information et de la communication à des fins terroristes pour commettre des crimes, pour faire de l’espionnage. Il est aujourd’hui question pour les États de capacités par des formations appropriées, les différents actes. »

Des formations très pratiques conçues par Florent Bouvier. Sur le plateau technique, équipé par la coopération française, le directeur des études de l’Institut africain de cybersécurité prépare des scénarios à destination des militaires et décideurs politiques du continent : « Vous êtes ici dans une salle de simulation qui permet de jouer des jeux de rôle en matière d’attaques cyberinternationales, partant d’expériences réelles qui ont impacté des sites de production ou des sites civils ou militaires, pour permettre à ces personnels des ministères ou des services informatiques de réagir de façon adaptée à des attaques du même type. »

Inauguré il y a un an, l’Institut accueille cette semaine sa toute première promotion, une vingtaine d’auditeurs du continent, indique notre correspondante à Dakar.

À LIRE AUSSI : Forum international de Dakar 2019 sur la paix et la sécurité : contexte et enjeux

Avec notre envoyé spécial à Dakar, Pierre Firtion

Source : RFI

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

The post Forum sur la paix et la sécurité : la situation au Sahel va dominer les échanges appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
48369
Le DG de la SOMELEC annonce de nouvelles mesures pour sortir la société de sa « léthargie » https://kassataya.com/2019/11/18/le-dg-de-la-somelec-annonce-de-nouvelles-mesures-pour-sortir-la-societe-de-sa-lethargie/ Mon, 18 Nov 2019 11:11:09 +0000 https://kassataya.com/?p=48366 Le nouveau directeur général de la société mauritanienne de l’électricité (SOMELEC), Dr Mohamed Ali Ould Sidi Mohamed a dans le but de redresser la situation dans laquelle se trouve ladite société, annoncé un certain nombre de mesures au cours d’une réunion tenue,ce dimanche 17 novembre, dans l’enceinte de l’École des Métiers avec ses travailleurs et …

The post Le DG de la SOMELEC annonce de nouvelles mesures pour sortir la société de sa « léthargie » appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Le nouveau directeur général de la société mauritanienne de l’électricité (SOMELEC), Dr Mohamed Ali Ould Sidi Mohamed a dans le but de redresser la situation dans laquelle se trouve ladite société, annoncé un certain nombre de mesures au cours d’une réunion tenue,ce dimanche 17 novembre, dans l’enceinte de l’École des Métiers avec ses travailleurs et agents.

Pour les agents chargés des interventions sur le terrain le port de la tenue de travail portant le sigle de la société et un numéro d’identification est obligatoire, l’ouverture d’un numéro vert au profit des citoyens durant le week-end, les jours fériés et en dehors des heures de travail, sont là certaines nouvelles mesures annoncées par le patron de la SOMELEC.

Il a précisé que le numéro vert permettra aux citoyens d’exposer leurs problèmes qui seront résolus dans les plus brefs délais.

Ould Mohamed Ali a souligné qu’une vaste campagne sera engagée contre les mauvais comportements au nom de la société envers les citoyens.

Au cours de cette rencontre première de son genre et à laquelle ont assisté des directeurs centraux et chefs services de la société, le directeur général a vivement insisté sur l’importance d’une réforme pour sortir la société de sa « léthargie ».

« Toutes les mauvaises pratiques et les comportements irresponsables que vivent les citoyens et porte atteinte à la crédibilité de la société doivent cesser »,martela le directeur. « Nous devons œuvrer pour améliorer les relations entre la société et les clients tout en étant au service du citoyen » a-t-il souligné.

Dès sa prise fonction, le nouvel homme fort de la SOMELEC avait rendu publique une circulaire à toutes les agences de la société dans laquelle, il a exhorté les employés et agents sur la nécessité du respect des heures de travail et d’être au service des populations.

A noter que la SOMELEC a vécu ces dernières années une période difficile accentuée par la fraude sur les branchements, la multiplication des branchements frauduleux sur les poteaux et les lignes domestiques, les installations sauvages et dangereuses des niches dans les quartiers populaires, la propagation du clientélisme, la corruption, l’incivisme à grande échelle chez un bon nombre d’agents chargés de la relève sur les compteurs et de la coupure, et selon nos sources, absence d’un service de distribution des factures dans certaines zones surtout les plus reculées (Riyadh, Tarhil, Mellah, Dar Beidha,…).

En plus un manque de communication au sujet des coupures d’électricité souvent surprises et de façons récurrentes et prolongées dans les quartiers.

Des coupures qui font perdre aux citoyens des quantités importantes de leurs rations alimentaires qui étaient gardées au frais (viandes, poissons, conserves, repas, …) dans les congélateurs.

A.SIDI

Source : Agence Tawary

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

The post Le DG de la SOMELEC annonce de nouvelles mesures pour sortir la société de sa « léthargie » appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
48366
Mauritanie, le président Ghazouani se rapproche du Sénégal https://kassataya.com/2019/11/18/mauritanie-le-president-ghazouani-se-rapproche-du-senegal/ Mon, 18 Nov 2019 10:59:27 +0000 https://kassataya.com/?p=48363 Depuis la prise de fonction de Mohamed ould Cheikh Mohamed Ahmed el-Ghazouani, dit Mohamed ould Ghazouani, le 1er août 2019, les relations entre le Sénégal et la Mauritanie connaissent une embellie, au même titre que celles entre la Mauritanie et le Royaume chérifien, comme cela va souvent de pair. Le point d’orgue de ce retour …

The post Mauritanie, le président Ghazouani se rapproche du Sénégal appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Depuis la prise de fonction de Mohamed ould Cheikh Mohamed Ahmed el-Ghazouani, dit Mohamed ould Ghazouani, le 1er août 2019, les relations entre le Sénégal et la Mauritanie connaissent une embellie, au même titre que celles entre la Mauritanie et le Royaume chérifien, comme cela va souvent de pair.

Le point d’orgue de ce retour à des relations apaisées entre les deux pays riverains du fleuve Sénégal est évidemment la présence de Mohamed ould Ghazouani, en qualité d’invité d’honneur, au Forum international de Dakar sur la paix et le sécurité, les 18 et 19 novembre 2019.

Le prédécesseur de Mohamed Ould Ghazouani, Mohamed ould Abel Aziz, n’a pas laissé un bon souvenir à Dakar tant pour les relations de voisinage peu conciliantes avec les pêcheurs Lebous dé Saint-Louis du Sénégal qu’au sujet de l’appropriation des gisements gazier et pétrolier, situés à la frontière maritime des deux pays. A certains moments de la gouvernance de Mohamed ould Abdel Aziz, le spectre des « événements sénégalo-mauritaniens » de 1989-1990 revenait avec une certaine appréhension sur les deux rives du  fleuve Sénégal.

Ghazouani et le Sénégal

Par son origine familiale et tribale ainsi que son parcours militaire, le nouveau chef de l’État mauritanien était prédisposé à entretenir de bonnes relations avec le Sénégal dont l’histoire est tellement entremêlée avec la Mauritanie. Ĺa ville de Saint-Louis du Sénégal ne fut-t-elle pas un moment capitale du jeune État mauritanien et les grands marabouts mauritaniens ont toujours eu une foule de fidèles sénégalais.

Mohamed ould Ghazouani est le fils d’un guide spirituel de la Tariqa soufie Shâhiliyya de la tribu maraboutique des Ideïboussat. Par son éducation et ses références religieuses, le nouveau président mauritanien possède des points de convergences avec d’importantes personnalités politiques et religieuses sénégalaises appartenant aux confréries soufies du mouridisme ou de la Tijanyya. Les relations personnelles entre Macky Sall et Mohamed ould Ghazouani sont aussi confortées par des objectifs communs que sont la lutte contre le terrorisme, le développement des régions agricoles et notamment la vallée du fleuve Sénégal et la meilleure gestion possible des prometteuses recettes de l’exploitation prochaine des gisements gazier et pétrolier. Dans sa politique d’entente cordiale avec le Sénégal, le président mauritanien peut compter sur son Premier ministre et son ministre de l’Intérieur.

Deux artisans du rapprochement

Le Premier ministre Ismail ould Bedda ould Cheikh Sidiya est originaire de Boutilimit, chef lieu du Trarza, région limitrophe du Sénégal qui accueille le plus de citoyens sénégalais et dont de nombreux ressortissants sont établis au Sénégal, notamment dans le commerce de proximité. Le Premier ministre appartient, lui aussi, à l’une des plus grandes familles maraboutiques du pays, les Ehel Cheikh Sidya de la confrérie Quadiriyya, qui est très influente sur les populations du fleuve Sénégal. Son parent et chef confrèrique, décédé en 2002, Cheikh Yacoub ould Cheikh Sidiya, était un thaumaturge réputé et vénéré pour sa sainteté par d’innombrables Sénégalais. Appartenant à l’importante confédération tribale des Oulad Biri -celle de feu Moktar ould Daddah-, Ismail ould Cheikh Bedda ould Cheikh Sidiya possède toutes les qualités pour nouer des relations de confiance avec les autorités sénégalaises, d’autant qu’il connaissait des relations difficiles avec Mohamed ould Abdel Aziz, après sa disgrâce pour avoir refuser d’entrer dans sa politique de prédation.

L’ancien conseiller politique du candidat Mohamed ould Ghazouani, Mohamed Salem ould Merzoug, est devenu le ministre de l’intérieur et de la décentralisation du nouveau chef de l’État. Cet universitaire, d’origine Haratine de la tribu maraboutique des Idawalis de l’Assaba, jadis très apprécié par la coopération française dans son laboratoire des sciences de la Terre de l’Université de Nouakchott, fut durant une décennie ( 2002-2013), le Haut Commissaire de l’Organisation de mise en valeur de fleuve Sénégal ( OMVS) qui est basée à Dakar. En dépit de quelques problèmes qu’il a eus jadis avec la justice sénégalaise, ce promoteur d’un africanisme solidaire et ardent défenseur de l’intégration régionale est connu et apprécié par de très nombreux hommes politiques et hommes d’affaires sénégalais qu’il fréquenta à Dakar, durant une douzaine d’années. Nul doute que l’ancien Dakarois puis ancien ministre et conseiller de Mohamed ould Aziz a mis  à disposition du président Ghazouani sa grande expérience politique et ses bonnes relations avec les milieux politiques sénégalais.

La venue à Dakar du président mauritanien dans le cadre du Forum international sur la paix et sécurité en Afrique pourrait amorcer l’arrivée du Sénégal dans le G5 sur le Sahel, à la grande satisfaction de la France et de son Premier ministre, également présent au Forum de Dakar. L’ancien président Mohamed ould Abdel Aziz n’y était guère favorable. Progressivement et prudemment, le président Ghazouani prend ses distances avec la politique de son prédécesseur.

Source : Mondafrique

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

The post Mauritanie, le président Ghazouani se rapproche du Sénégal appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
48363
ADDE « Construisons notre futur en éduquant nos enfants » https://kassataya.com/2019/11/18/adde-construisons-notre-futur-en-eduquant-nos-enfants/ Mon, 18 Nov 2019 10:51:32 +0000 https://kassataya.com/?p=48360 Association de Défense des Droits des Enfants (ADDE) « Programme Parrainage Scolaire Solidaire de l’ADDE » L’ADDE. Créée en 2014, l’ADDE “Association de Défense des Droits des Enfants” est une organisation humanitaire qui promeut l’épanouissent de tous les enfants en Mauritanie, dans le respect de leurs droits. Permettre à tous les enfants d’accéder à l’éducation …

The post ADDE « Construisons notre futur en éduquant nos enfants » appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
Association de Défense des Droits des Enfants (ADDE)

« Programme Parrainage Scolaire Solidaire de l’ADDE »

L’ADDE. Créée en 2014, l’ADDE “Association de Défense des Droits des Enfants” est une organisation humanitaire qui promeut l’épanouissent de tous les enfants en Mauritanie, dans le respect de leurs droits. Permettre à tous les enfants d’accéder à l’éducation notamment à la scolarité, tel est l’un des premiers buts poursuivis par l’association. L’ADDE a lancé en 2015 un projet humanitaire permettant de faciliter aux enfants des rapatriés l’accès au collège et au lycée.

 

Populations cibles. Depuis 2007, le gouvernement mauritanien a procédé au rapatriement de citoyens mauritaniens qui ont été déportés de la Mauritanie vers le Sénégal et le Mali suite aux évènements de 1989 et 1991. Ces rapatriés (hommes, femmes et enfants) vivent aujourd’hui dans des camps, sans structures scolaires secondaires. L’ADDE œuvre pour que les enfants des rapatriés puissent accéder aux écoles secondaires dans les villes environnantes à travers son programme de Parrainage Scolaire Solidaire.

Le programme de Parrainage Scolaire Solidaire. Œuvrer pour mettre les enfants dans les meilleures conditions d’étude en leur offrant les fournitures scolaires nécessaires, en les inscrivant dans un établissement privé avec un engagement de l’école pour un meilleur suivi et en leur facilitant leur transport.

 

Localisation. Dans un premier temps, les camps ciblés par le projet parrainage scolaire solidaire de l’ADDE sont situés dans les environs de la ville de Boghé.

Sites : Houdalaye, Hamdalaye, Belele Ournguel, Mourtogual.

Le parrainage. Consiste à offrir une contribution de 5000 MRO (15€) par mois pour la scolarisation de l’élève, d’avoir un contact régulier avec l’élève pour le conseiller et l’aider à s’orienter. Les dons ponctuels aussi sont acceptés.

 

Finalité. Promouvoir l’éducation pour tous notamment les enfants des rapatriés.

Le programme de parrainage scolaire solidaire de l’ADDE vise à participer indirectement au règlement du passif humanitaire après le retour des réfugiés Mauritaniens, en scolarisant leurs enfants, pour accélérer leur intégration dans la société et ainsi leur ouvrir de meilleures perspectives d’avenir.

Source : RMI-INFO (Le 17 novembre 2019)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

The post ADDE « Construisons notre futur en éduquant nos enfants » appeared first on Kassataya Mauritanie.

]]>
48360