Mauritanie : vers la réconciliation entre Samba Thiam et Ibrahima Sarr

Les regards des observateurs sont tournés vers la rencontre entre le président des FPC Samba Thiam et le président de l’AJD-MR Ibrahima Mokhtar Sarr le 18 juin dernier à Nouakchott  relayée cette semaine par les réseaux sociaux. Si l’on ignore les médiateurs de cette bonne initiative il n’en demeure pas moins que cette réconciliation est importante et d’autant plus bénéfique pour la communauté Haalpulaar à laquelle les deux leaders appartiennent et pour la classe politique afro-mauritanienne.

 

Samba Thiam et Ibrahima Sarr figurent parmi les personnalités afro-mauritaniennes emblématiques et aujourd’hui les plus influentes dans l’arène politique. Anciens prisonniers politiques sous le régime de Ould Taya et anciens dirigeants des FLAM.Le premier est rentré au bercail après plus de 27 ans d’exil aux Etats-Unis et aujourd’hui à la tête des FPC ex-FLAM toujours pas reconnues par les autorités de Nouakchott.Le second est une figure de l’opposition et dirige l’AJD-MR, deux fois candidat malheureux aux présidentielles.C’est le seul parti afro-mauritanien qui a actuellement des députés et une mairie.

 

Ces deux fortes têtes ont plus de points qui les rapprochent qui ne les divisent malgré une rupture idéologique depuis des années. Ce sont ces points communs que les deux hommes ont voulu traduire dans les faits au cours d’une rencontre le 18 juin dernier à Nouakchott .Une réconciliation relayée par les réseaux sociaux cette semaine qui ne précisent pas les médiateurs de cette initiative.L’essentiel c’est le début d’un rapprochement qui pourrait déboucher sur un véritable partenariat entre les deux partis avant-gardistes des libertés et les plus crédibles dans les débats sur la cohabitation et les plus aptes à proposer un projet de société pour une Nouvelle Mauritanie multiculturelle.

A l’heure où c’est la recomposition politique qui est à l’ordre du jour cette réconciliation a un double sens, dissiper les malentendus entre les deux camps et les deux leaders et travailler tous ensemble pour des lendemains meilleurs. Il s’agira de rassembler tous les autres partis pour l’efficacité dans la lutte contre le système actuel très discriminatoire.Beaucoup d’efforts devront être déployés par tout le monde pour essayer de convaincre les mauritaniens que cette union sous forme de coalition ou pas fonctionne.

Bakala KANE

(Reçu à Kassataya le 13 juillet 2018)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close