Mauritanie : l’APP muselé par les autorités de Nouakchott

L’interdiction du parti dialoguiste de Ould Boulkheir ( Alliance populaire progressiste) de tenir une conférence sur la jeunesse à la recherche de l’espoir cette semaine à Nouakchott indigne les observateurs qui considèrent cette intimidation comme une grave atteinte aux libertés publiques.C’est un musellement contraire à la constitution et un nouveau coup dur à la démocratie.

 

Depuis l’application de sa réforme constitutionnelle après le référendum de 2017 le président mauritanien ne communique plus que par intimidation en utilisant les vieilles recettes des régimes autoritaires.Il y a quelques semaines c’est l’IRA qui en faisait les frais avec l’interdiction de son président de tenir une réunion dans son quartier général.Cette semaine c’est au tour du président de l’APP de voir l’interdiction de son parti de tenir une conférence sur le thème la jeunesse à la recherche de l’espoir dans la Moughata de Ryad.Les autorités de Nouakchott s’attaquent ainsi même au parti de l’opposition le plus fidèle au dialogue politique avec la majorité.Cette atteinte aux libertés publiques indigne les observateurs qui constatent cette pression au sein de la presse privée qui vient de traverser les pires moments de son existence malgré la nouvelle loi sur la publicité.C’est un musellement que rien ne justifie.

Ce verrouillage des partis et de la presse ne présage rien de bon pour la démocratie à une année des présidentielles.C’est mauvais pour le pays qui ne risque pas de sortir de cette impasse politique voire l’état de dégradation économique et sociale avancée. Ces interdictions vont dans le sens d’aiguiser les contradictions entre le pouvoir et l’opposition.

 

Bakala Kane

(Reçu à Kassataya le 12 février 2018)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Related Articles

Check Also

Close
Close