Triste record: la Mauritanie est classée numéro 1 des pays esclavagistes dans le monde

La Mauritanie vient d'être classée en tête de 162 pays en termes de prévalence de l'esclavage. C'est le terrible constat qui ressort du rapport de la fondation australienne Walk Free paru aujourd'hui, jeudi 17 octobre 2013.

SlaveryIndex2.jpg

Notre pays caracole en tête de ce classement avec une note 97.90, loin devant le deuxième au classement qui est la République de Haïti qui pointe à 52.26, lui même distançant de beaucoup le troisième, le Pakistan, qui affiche une note de 32.11. Cette note pondérée est un agrégat de trois facteurs: la prévalence de l'esclavage moderne, le taux de mariage  de mineurs et le niveau de trafic de personnes

La combinaison de ces trois facteurs a propulsé notre pays en tête du classement mondial de l'infamie.  Mais, vu l'abysse qui nous sépare du deuxième de ce classement, nous devons être classés premiers selon chacun de ces trois critères. Le tableau suivant donne la réponse pour ce qui est de l'esclavage.

SlaveryIndex.jpg

 

Le rapport de Walk Free donne aussi une éloquente comparaison entre les pays membres des  mêmes groupes. La carte ci-dessous détaille cette comparaison. Notre pays dispute la palme d'or à la guinée équatoriale avec une note record de 88,4 devant le Mali (81,8) et le Sénégal (58).

SlaveryIndex3.jpg

                Après avoir fait remarquer que dans au moins cinq des pays de tête du classement les victimes ne sont pas des étrangers mais bien des citoyens de ces Etats, le rapport de Walk Free Fundation pointe du doight la situation des Hratine en Mauritanie, des Restaveks en Haïti (enfants haïtiens vivant dans une famille autre que leur famille biologique, un peu comme les petits Hratine en Mauritanie) et les Vidomégon (les enfants placés) au Bénin. Les rapporteurs mettent en exergue le fait que ces pratiques esclavagistes sont des formes endémiques culturellement autorisée ou tolérée.

                Après analyse de la situation propre à  chaque groupe de pays (avec un traitement particulier pour le numéro 1 toute catégorie qui est la Mauritanie), la fondation Walk Free fait des recommandations aux gouvernements concernés pour améliorer la situation. Au gouvernement mauritanien, la Fondation Walk Free préconise:

1- de réaliser une étude détaillée et chiffrée sur la prévalence des formes existantes de l'esclavage dans le but de les éradiquer;

2- de charger la nouvelle Agence Tadamoun de publier des rapports annuels sur ses activités;

3- de faciliter l'accès à la justice des victimes de l'esclavage y compris en permettant aux ONG d'aide à ces victimes de les assister;

4- de mettre fin à l'impunité dont jouissent les auteurs de crimes d'esclavage en instruisant systématiquement toute plainte déposée dans ce sens;

5- de mettre sur pied un organe centrale au sein des force de l'ordre dont la mission  est le suivi des enquêtes relatives à ce sujet et de diffuser des rapports trimestriels sur leur avancement;

6- de mettre en place un mécanisme de soutien aux victimes y compris des refuges d'urgence, une assistance juridique et des voie d'insertion;

7- de s'assurer que les programmes de réduction de la pauvreté vont bien aux populations serviles ou d'origine serviles et qu'ils leur permettent de générer des revenus de façon indépendante de leurs anciens maîtres.

Pour découvrir ce rapport ICI  et lire un article à son propos ICI .

La Commission de Communication

Les opinions exprimées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer