Tourisme : la France reste le pays le plus visité au monde

Avec 89,4 millions de touristes étrangers rien que sur l’année 2018, la France bat son propre record.

TOURISME – Qui dit mieux? En 2018, la France est resté le pays le plus visité au monde. C’est à l’occasion d’un Comité interministériel du tourisme qui se tenait à Matignon, ce vendredi 17 mai, qu’Edouard Philippe, a dévoilé ces bons chiffres.

Ainsi, l’an passé, c’est pas moins de 89,4 millions de visiteurs étrangers qui sont passés par la France, contre 86,9 millions en 2017.

L’Hexagone bat en ce sens son propre record de fréquentation et s’approche de plus en plus du cap des 100 millions de touristes fixé pour 2020.

Même en l’absence de chiffre de l’organisation mondiale du travail, Edouard Philippe ne s’y trompe pas non plus en disant que “la France demeure en 2018 la première destination mondiale”,

En 2017, d’après les chiffres de l’OMT, les Français devançaient aisément l’Espagne (81,8 millions de touristes), les Etats-Unis (75,9 millions), la Chine (60,7 millions), l’Italie (58,3 millions), le Mexique (39,3 millions) et le Royaume-Uni (37,7 millions).

La France peut d’ailleurs compter sur un certain fair-play européen puisque même si le nombre de touristes asiatiques est en augmentation de 7,4%, ce sont les touristes du Vieux Continent qui viennent le plus lui rendre visite. Ces derniers représentent pas moins de 79% de la masse totale des touristes.

Les points forts du tourisme français

 

Il faut dire qu’en matière de tourisme, la France peut compter sur un certain nombre d’atouts… dont Disneyland! N’en déplaisent aux férus de vieilles pierres, en 2016, c’était bel et bien le parc d’attraction qui attirait le plus de visites avec 13,4 millions de personnes, selon un classement d’Atout France et du ministère de la Culture.

La troupe de Mickey était suivie immédiatement cette année-là du Musée du Louvre (9,6 millions), du Château de Versailles (7,2 millions), de la Tour Eiffel (6,2 millions) et du centre Pompidou (3,8 millions), pour ne citer que les cinq premiers.

Dans ce classement de 2016, il faut notamment attendre la 75e place pour trouver la cathédrale Notre-Dame. Pourquoi une place si éloignée? Parce que le classement d’Atout France ne prenait en compte que les sites payants, ce qui n’était pas le cas du principal accès à la cathédrale. Sur son site, le nombre de visiteurs est évalué à 13 millions par an, de quoi expliquer pourquoi l’édifice a été présenté comme le plus visité de France.

L’Hexagone peut aussi compter sur un solide tourisme d’affaires. Selon le classement par villes de l’International Congress and Convention Association (ICCA), “Paris regagne sa place de première destination d’accueil des congrès internationaux avec 212 congrès, devant Vienne (172), Madrid (165) et Barcelone (163)”.

Gilets jaunes et grèves de printemps : un impact négatif ?

 

Pour l’Insee, il ne fait guère de doute que les chiffres du tourisme en France auraient pu être meilleurs, et ont notamment été impactés défavorablement par les grèves du printemps 2018 dans les transports.

Si l’institut souligne également que les “gilets jaunes” ont affecté l’hôtellerie en décembre, l’impact est à relativiser: au quatrième trimestre 2018 , la fréquentation des hébergements collectifs touristiques augmentait de 2,0 % par rapport à la même période de 2017.

Lucie Oriol

Source : HuffPost

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close