Mauritanie : des indicateurs et des chiffres dans le programme du gouvernement…

Une cinquantaine de pages, tel est le volume du discours du premier ministre mauritanien ce jeudi devant le parlement.

 

Un discours qui a fait le bilan de l’activité gouvernementale des quatre dernières années et révélé le programme pour la prochaine année.

Ce discours distribué à tous les députés tournait autour de trois axes essentiels, la consolidation des fondements de l’état, l’amélioration de la gouvernance publique, la construction d’une économie concurrentielle qui permet une croissance globale, le développement des ressources humaines et l’élargissement des services de base.

Ci-dessous les principaux points et les chiffres évoqués par le premier ministre :

  • la réserve de la BCM a atteint fin octobre 900 millions de dollars, suffisamment pour couvrir 6 mois d’importations et de services du pays
  • l’inspection générale d’état a réalisé 107 missions au cours des 4 dernières années, 27 en 2018 dont 18 ont été achevées. Ces différentes inspections ont révélé des préjudices financiers pour l’état de l’ordre de 719 millions MRU.
  • La caisse de dépôts et de crédits a octroyé plus d’un milliard de prêts à 400 petits et moyens promoteurs, créant ainsi 300 emplois.
  • 7600 projets d’auto emplois pour une enveloppe globale de 713 millions MRU dans le cadre du fonds d’appui à l’emploi.
  • le programme national intégré pour l’appui de la décentralisation, le développement local et l’emploi des jeunes a financé 563 projets pour la construction d’infrastructures économiques au profit de 100 municipalités pour une enveloppe de 10,4 milliards anciennes ouguiyas dans les secteurs de l’enseignement, la santé, les routes, les réseaux d’eau potable, l’électricité, les marchés municipaux, des sièges municipaux etc…
  • le gouvernement a pris les dispositions nécessaires pour organiser dans les meilleures conditions les prochaines échéances électorales. les moyens nécessaires à cette fin ont été programmés dans le projet de budget initial pour 2019.
  • l’état a investi 1 milliard MRO afin de permettre aux dockers du port autonome de Nouakchott de bénéficier des services de la caisse nationale de sécurité sociale.
  • dès 2019 la gestion de l’aéroport international de Nouakchott, Oumtounsi sera confiée à un promoteur international spécialisé afin de préserver cette infrastructure et en assurer le rendement.
  • le chiffre d’affaires du secteur de la pêche pour 2018 a été estimé à 900 millions de dollars contre 450 millions en 2014 et le secteur offre actuellement près de 60.000 opportunités d’emplois.
  • la prise en charge des malades indigents et les aides qui leur ont été consenties ont coûté à l’état 336 millions MRU et ont bénéficié à 32.853 malades évacués à l’étranger.

Source : Saharamedias.net

 

(Photo : AMI)

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close