Lutte contre la COVID-19 : Le Programme Promopêche SEWOH procède à la remise de 50 fontaines de lavage de mains destinées aux acteurs de la pêche

Dans le but d’apporter sa contribution dans la lutte contre la pandémie du Covid-19 dans le secteur de la pêche, le Projet Promopêche SEWOH composante GIZ financé par l’Union européenne et la coopération allemande a remis, ce Jeudi 09 juillet, 50 fontaines au Marché au Poisson de Nouakchott et au Comité de Cogestion des Pêches de Nouakchott.

La cérémonie de remise s’est déroulée sur le site du marché au poisson en présence de Madame Annette Coly, Responsable du service de coopération de l’Ambassade d’Allemagne en Mauritanie, d’Enrico Colombo, Chef d’équipe pour les questions économiques et sociales de la Délégation de l’Union européenne, du Représentant de la GIZ en Mauritanie, Cristophe di Marco, de Mouhamed Mahmoud Ould Amar, Directeur Adjoint du marché au poisson et du Représentant du Comité de Cogestion des Pêches de Nouakchott, qui regroupe l’ensemble de fédérations et organisations socioprofessionnelles du secteur de la pêche.

Le Programme Promopêche SEWOH composante GIZ appuie ses partenaires dans le cadre des mesures préventives de lutte contre la COVID-19 pour soutenir les efforts de l’Etat mauritanien face à la pandémie.

L’objectif de ces fontaines, fabriquées en Mauritanie et équipées de savons et de désinfectants, est d’assurer une meilleure protection des usagers du marché et d’ainsi limiter la propagation du virus sur ce site très fréquenté où l’hygiène est un élément fondamental. A l’heure actuelle, le secteur de la pêche est plus important que jamais car il assure l’approvisionnement du public en poisson frais et nutritif, stimule l’activité économique et le commerce et garantit des emplois locaux.

La composante Promopêche mise en œuvre par la GIZ est cofinancée par l’Initiative « Un Seul Monde sans faim » (SEWOH) du Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement de l’Allemagne (BMZ) (3,5 millions d’euros) et le Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique (FFU) de l’Union européenne (2 millions d’euros). Elle a pour objectif de contribuer de façon décisive à lutter contre la sous-alimentation et la malnutrition en Mauritanie en améliorant la disponibilité des produits petits pélagiques de la pêche artisanale et côtière pratiquée dans une optique de durabilité.

Le programme Promopêche comprend deux autres composantes mises en œuvre par le Bureau International du Travail (BIT) et l’Agence Espagnole de Coopération Internationale au Développement (AECID). Le représentant de l’Union européenne a indiqué que ce programme a déjà permis, entre autres, de créer près de 300 emplois, d’offrir une formation technique et professionnelle à plus de 650 jeunes Au total, le programme Promopêche, qui vise la création d’emploi pour les jeunes dans le secteur de la pêche artisanale, a un budget de 27,5 millions d’euros, dont 24 apportés par le FFU de l’Union européenne et 3,5 par le BMZ.

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer