Se réveiller entre 3H et 4H du matin pour 2 kg de poisson

Dans certains quartiers de la banlieue  de Nouakchott,  des pères et mères de familles  se réveillent entre 3 et 4 heures du matin pour faire la queue devant les boutiques de poisson de la société mauritanienne de distribution de poisson. 

 

Les plus besogneux peuvent pointer à deux heures du matin pour terminer  le reste de la nuit devant les boutiques pour  espérer décrocher  un ticket, distribué à partir de 7H 30 mn.

C’est après cette espèce de parcours du combattant  que le chef de famille peut  recevoir sa dotation.  Une dotation journalière très limitée  par rapport à la forte demande  et  qui  ne dépasse pas 2kg par  personne. Très en deçà des besoins quotidiens,  vu la taille des nombreuses  familles  mauritaniennes.

Cette situation est la conséquence de la rareté  et donc la cherté du poisson, observée depuis quelques jours dans la capitale. En effet, depuis  que les pêcheurs sénégalais  ont levé l’ancre  pour  passer la  fête chez eux, avec leur grande famille, le poisson est  devenu  très  rare pour ne pas dire introuvable. Les étals des marchés de proximité ne sont presque plus approvisionnés.

Cette situation témoigne et révèle  à la fois  les réelles difficultés qu’une grande partie de la population mauritanienne éprouve aujourd’hui à faire chauffer la marmite.

Espérons que le nouveau président saura apporter des solutions  appropriées pour tous les mauritaniens dont il se veut être le président.

Source : Le Calame (Le 24 août 2019)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer