Vidéo : un migrant nage jusqu’à un navire commercial pour échapper aux garde-côtes libyens

Lors d’une mission de recherche au large des côtes libyennes samedi 11 mai, l’avion de l’ONG allemande Sea-Watch – le Moonbird – a assisté à « une tentative d’évasion particulièrement désespérée ». Un migrant a tenté d’échapper aux garde-côtes libyens en nageant en pleine mer pour monter à bord d’un navire commercial présent dans la zone.

 

Une vidéo, mise en ligne par l’ONG Sea-Watch et tournée par son avion de recherche le Moonbird, montre un migrant nager en pleine mer Méditerranée qui souhaite rejoindre un navire commercial, le Vos Triton, qui se trouvait à quelques centaines de mètres de lui.

La scène a eu lieu samedi 11 mai au large des côtes libyennes. L’homme a sauté de son embarcation de fortune à l’arrivée des garde-côtes libyens. « On a assisté à une tentative d’évasion particulièrement désespérée », écrit sur Facebook l’ONG allemande.

 

« Prenez toutes les mesures nécessaires pour sauver cette personne »

Le navire commercial, battant pavillon de Gibraltar, s’est dans un premier temps éloigné du nageur. Les pilotes du Moonbird ont alors ordonné par radio au remorqueur de ne pas bouger et de couper le moteur.

« Prenez toutes les mesures nécessaires pour sauver cette personne », lui ont intimé les humanitaires, précisant qu’ils filmaient la scène.

>> À lire sur InfoMigrants : Migrants torturés en Libye : les images insoutenables du reportage de Channel4

L’équipage du Vos Triton a finalement laissé le migrant monter à bord, rejoignant ainsi deux autres personnes « qui ont probablement pris place dans le navire la nuit précédente », explique Sea-Watch.

« Si vous remettez ces personnes aux ‘soi-disant’ garde-côtes libyens, vous participez à un refoulement international illégal en Libye », avertissent les pilotes du Moonbird au Vos Triton. « En tant que navire européen, vous êtes en charge de ces personnes. Si vous les remettez aux Libyens, en qualité de capitaine du navire, vous serez tenu pour responsable de cette acte », insiste l’ONG.

Renvoyés en Libye

Quelques minutes plus tard pourtant, les garde-côtes libyens sont autorisés à monter sur le navire et récupèrent les trois migrants. Tous ont sans doute été renvoyés en Libye.

>> À relire : « Une vidéo blâme les garde-côtes libyens en mer : ‘Vous êtes en train de tuer une personne !' »

« Quand quelqu’un met sa vie en danger en prenant la mer, puis prend encore des risques [en nageant en pleine mer] pour ne pas être renvoyé en Libye, vous savez que quelque chose ne va pas avec la politique de l’UE en Libye et en Méditerranée centrale », a réagi Médecins sans frontières (MSF) sur Twitter.

Ces derniers jours, les départs de migrants depuis la Libye se sont accentués. Plus de 400 personnes ont pris la mer depuis jeudi dernier. La reprise des traversées peut s’expliquer par de bonnes conditions météorologiques et la volonté de fuir les combats violents à Tripoli. Une situation qui inquiète les ONG, de moins en moins présentes au large des côtes libyennes, car elles redoutent de nombreux naufrages. A la date du 14 mai, seul le Sea-Watch 3 navigue actuellement dans la zone de recherche et de sauvetage.

Leslie Carretero

Source : Info Migrants

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close