Mauritanie : vers la falsification de l’histoire du pays

En annonçant cette semaine à Nouakchott le projet de réécriture de l’histoire de la Mauritanie le ministre de la culture traduit la volonté politique du président mauritanien de poursuivre l’ambition d’un pays monocolore. Les grandes lignes générales tracées de cette histoire occultent la difficile cohabitation et la négation des composantes nationales Haratine et afro-mauritanienne exclues dans tous les domaines.

 Le changement des symboles nationaux après un référendum imposé par le président mauritanien, la débaptisation ou baptisation de certaines rues de la capitale s’inscrivent dans ce vaste programme de réécriture de l’histoire. Nul doute que ce projet n’a de sens que dans un contexte d’unité nationale et de cohésion sociale. Cette projection dans l’avenir inquiète les observateurs pour la simple raison qu’il s’agit d’une volonté politique d’un Etat raciste dont l’héritage sera défendu bec et ongle par son successeur désigné le candidat Ould Ghazouani.

Les idées d’encyclopédie pour l’écolier et l’étudiant mauritanien, les enseignants et les chercheurs, l’histoire du patrimoine et l’histoire contemporaine sont autant d’idées généreuses qui pourraient être en décalage avec la réalité de ses plus grandes franges reléguées au stade de spectateurs et de consommateurs de la culture arabo-berbère relayant de courants artistiques anciens et modernes et littéraires.

Autrement dit la négation des cultures afro-mauritaniennes par le rejet de leurs langues nationales dans l’enseignement et dans la vie politique est un facteur aggravant de mauvaise cohabitation. Les observateurs craignent une vision unilatérale même au niveau de l’histoire contemporaine. La rigueur souhaitée par le gouvernement passe par l’objectivité de l’historien. Laquelle passe par le rétablissement de la vérité de tous les faits historiques y compris les exactions des années de braise de 86 à 91. Leur omission serait une falsification de l’histoire.

Cherif Kane
Coordinateur journaliste

 

 

(Reçu à Kassataya le 14 mai 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close