Mauritanie-L’institution de l’opposition condamne la série d’arrestations et l’instrumentalisation de la justice par le régime

Dans un communiqué transmis samedi à « mauriweb.info » l’institution parlementaire de l’opposition démocratique a condamné la série d’arrestations de certains candidats aux élections et des journalistes alertant sur le regain d’autoritarisme et la domestication de l’appareil judiciaire au profit du régime en place.

L’institution de l’opposition précise que le régime a profité de l’accaparement des forces politiques à la préparation des scrutins du 1er septembre pour sévir contre ses adversaires notamment Biram Dah Abeid, candidat aux élections législatives, mais aussi contre des journalistes Mohamed Ould Cheikh, journaliste, et par ailleurs candidat au nom du parti de la Nouvelle génération dont il dirige la liste nationale aux élections législatives.

L’opposition de l’opposition cite également le cas de Babacar N’Diaye, webmaster du site cridem, mais aussi des membres du mouvement « Kavana » (Ca suffit).

L’institution de l’opposition démocratique réclame, dans son communiqué, la libération immédiate et sans conditions des différents prévenus et exhorte toutes les forces vives du pays à s’opposer à ces arrestations arbitraires.

 

Source : Mauriweb (Le 11 août 2018)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close