Pourquoi la police américaine a tué près de 1 000 personnes en 2017

Neuf cent quatre-vingt-sept personnes sont mortes sous les balles de la police américaine en 2017, selon les chiffres du Washington Post, qui dénonce, dans un éditorial, le zèle meurtrier des forces de l’ordre.

“La police a tué 987 personnes aux États-Unis en 2017, soit 24 de moins qu’en 2016 et presque autant qu’en 2015”, rapporte le Washington Post.

Cette stabilité dans le nombre de victimes est “un signal décourageant” qui montre que, “malgré l’attention portée à ce problème depuis trois ans, les autorités peinent à trouver et à mettre en œuvre des solutions”.

Macabre décompte

Après la mort de Michael Brown, tué par la police de Saint-Louis en 2014, le Washington Post a entrepris de tenir à jour la liste des personnes tuées par balle par la police américaine. Un macabre décompte qui permet, selon le quotidien, de “mettre en exergue certains automatismes adoptés par les forces de l’ordre dans leurs interventions, et, le cas échéant, d’y apporter des solutions”.

Le journal explique :

La baisse du nombre de personnes tuées alors qu’elles ne portaient pas d’arme montre par exemple que la médiatisation des bavures peut conduire les policiers à y réfléchir à deux fois avant de tirer, dans certaines circonstances.

Le Washington Post dénonce, enfin, le nombre de personnes présentant des pathologies mentales chez les victimes de la police. En 2017, “236 personnes, soit près d’un quart des personnes tuées par les forces de l’ordre, présentaient des troubles mentaux au moment de leur confrontation avec la police”, note le quotidien.

Et de conclure : “Améliorer l’accès aux soins de santé mentale pourrait réduire le nombre de confrontations fatales.” Autre amélioration suggérée par le quotidien : la mise en place “de sessions de formation enseignant aux policiers et aux équipes d’intervention comment réagir de façon adéquate face aux personnes en état de détresse psychologique”.

 

Bérangère Cagnat

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Related Articles

Close