Voirie : Sebkha, enfin au cœur de petits soins

Le principal axe qui est traverse le 5e est aux petits soins.Les travaux de réhabilitation de l’artère qui passe devant l’usine de Savon monte vers le marché de Sebkha et l’arrêt des bus situé entre Sebkha et El Mina, ont commencé hier.

 

 

Les pouvoirs publics s’attendent à un travail de qualité.Ainsi le nouvel axe goudronné sera d’une épaisseur de 30 cm, rien à voir avec le précédant axe qui ne dépassait guère 15 cm.

«Nous allons procéder en quatre étapes pour parachever nos travaux, nous allons d’abord poser l’assise, puis la fondation, ensuite la couche de base et enfin le goudron», confie l’un des ouvriers qui travaillent sur le chantier. «Les travaux de réhabilitation doivent prendre, cinq voire six mois», à en croire ce même ouvrier. En attendant cela, le début des travaux n’est pas passé inaperçu. «L’idée de poser une nouvelle route goudronné tombe bien», dit cet habitant de Sebkha. Lorsque les pouvoirs publics ont fait part de leur volonté d’améliorer la voirie de Nouakchott, je pensais que la principale artère qui traverse le 5e arrondissement allait être une de leurs priorités, mais contre toute attente elle a été négligée. A présent, je ne peux que saluer l’initiative des autorités qui ont décidé de la réhabiliter. Il vaut mieux, tard que jamais».

L’axe est à élargir

La réhabilitation de la route est appréciée pour plusieurs raisons. Pour éviter les creux qui se trouvent au beau milieu de l’axe, les voitures roulaient sur le trottoir réservé pour les piétons. Mais avec un nouvel axe goudronné, nous allons en venir avec les énormes risques d’accidents», dit d’ailleurs un habitant du 5e arrondissement. «Une nouvelle route va permettre de juguler les risques d’accident, et rendra la circulation plus ou moins fluide. En Nombre de chauffeurs évitent la route qui monte vers le marché de 5e au risque d’aller créer des embouteillages sur l’axe qui va de la mosquée marocaine et passe entre le 5e et le 6e arrondissement voisin», déclare un habitant de Sebkha. «Mais pour autant les pouvoirs publics ne doivent s’endormir sur leurs lauriers, il faut élargir l’axe, qui est emprunté par un nombre incalculable des voitures et des charrettes, pour rendre la circulation beaucoup plus fluide», ajoute-t-il. Les pouvoirs publics doivent également songer à placer des lampadaires tout au long de la route pour des raisons de sécurité. Pour cette autre habitante du 5e, le président Ould Abdel Aziz est salué. «Depuis, son arrivée au pouvoir, il n’a cessé de s’investir pour assurer l’approvisionnement en eau potable et l’amélioration de la voirie», dit-elle. Les habitants du 5e sont pour tout dire satisfaits de voir le principal axe routier de leur arrondissement réhabilité. Mais les travailleurs qui sont à pied d’œuvre eux ne sont pas contents du tout. «Nous allons réaliser une route de qualité, mais à l’arrivée ce sont les sous-traitants qui vont tirer les marrons du feu, nous ne gagnerons rien du tout. Les autorités doivent agir pour en finir avec les sous-traitants qui n’en finissent pas de s’engraisser au détriment de pauvres trimeurs», dit un de ces ouvriers qui travaillent à la réhabilitation de l’artère de Sebkha. Prions qu’il soit entendu.

Samba Camara

Source  :  Le Rénovateur le 15/03/2011

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer