Mauritanie : le gouvernement de Ould Bilal prend au sérieux la décharge de Tivirit

Face au mouvement de contestation des habitants de la localité de Tivirit contre le dépôt des ordures de la capitale depuis plus de 10 ans le gouvernement mauritanien recule d’un pas en promettant de de trouver une solution d’incinération des déchets.

La décharge de Tiviritt  la plus grande du pays est révélatrice d’une absence de politique de gestion des déchets depuis de nombreuses années. Voilà près de 13 ans que les habitants de cette localité non loin de Nouakchott sont confrontés à des poubelles à ciel ouvert sans qu’aucun responsable politique se soucie de leur santé. Une étude entre 2007 et 2017 fait état de 23 cas de cancers et 20 décès.

Sur cette base la justice mauritanienne saisie par une plainte avait pourtant tranché en mars 2020 pour la fermeture de la décharge. Et il aura fallu la résistance des habitants et leur volonté d’en finir une bonne fois pour toute avec des manifestations répétitives réprimées par la police et relayées par les réseaux sociaux qui ont joué un rôle important dans la mobilisation des activistes écologistes.

Au lendemain de l’arrestation des 26 riverains de Tiviritt le gouvernement de Ould Bilal recule et promet de trouver des solutions pour l’incinération des déchets qui passe par des études rapides sérieuses.

 

La balle est lancée dans le camp de l’Intérieur chargé de la gestion et du ministère de l’environnement pour toute autorisation et études sur l’impact environnemental. Le nouveau conseil régional de Nouakchott est également interpellé en tant que responsable de la décharge.

 

Cette annonce du gouvernement à prendre en main la santé publique fait baisser pour l’instant la tension à Tiviritt mais le problème reste entier. Il est urgent de fermer le dépotoir.

 

 

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 

 

(Reçu à Kassataya.com le 23 octobre 2020)

 

 

 

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer