Mauritanie : la diplomatie africaine de Ould Ghazouani en marche

La visite officielle du président mauritanien en Guinée-Bissau est considérée par les observateurs comme une confirmation du redéploiement de la diplomatie africaine depuis son élection en juin 2019.

 Dès son investiture Ould Ghazouani donne le ton de sa politique étrangère. Une diplomatie dynamique et efficace respectueuse guidée par les intérêts du pays tirant sa force de l’identité arabo-africaine et de la position du pays en tant que point de convergence entre les peuples de la sous-région selon ses propres termes. La visite officielle en Guinée-Bissau le 24 septembre dernier s’inscrit dans cette realpolitik. L’axe Nouakchott- Bissau est au beau fixe depuis 2015.

 

Ould Ghazouani et Umaro Sissoco sont nouvellement élus. Et la jeunesse du président bissau-guinéen est un atout pour consolider les bonnes relations et surtout faire avancer le dossier de la gestion conjointe d’un aquifère partagé sur près de 350000 km2.

 

C’est un enjeu économique qui touche les quatre états de l’aquifère Gambie, Guinée-Bissau, Sénégal et Mauritanie dont les populations ont besoin un accès à l’eau potable. Cette diplomatie agissante a été très tôt mise à l’épreuve avec le forum de Dakar sur la paix en Afrique où Ould Ghazouani s’est montré plus convaincant en tant qu’invité d’honneur.

 

C’est le premier signal d’une volonté politique de renouvellement de confiance avec le président sénégalais Macky Sall qui lui a rendu l’ascenseur lors de sa visite officielle qui a permis de relancer la coopération bilatérale et de faire avancer tous les dossiers sensibles dont la pêche. Nouakchott et Dakar ont signé un accord gazier dont les retombées en 2022 avec les premières bouteilles de gaz seront bénéfiques pour les populations des deux pays.

 

Président en exercice du G5 Sahel il a accueilli deux sommets et participé aux sommets de l’UA et de la CEDEAO. Et en prêtant une oreille attentive à la crise libyenne et malienne et un retour à la position de neutralité sur le conflit du Sahara occidental Ould Ghazouani a recadré la politique africaine. Un retour aux sources qui fait de la Mauritanie un véritable trait d’union entre le monde arabe et l’Afrique.

 

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 

(Reçu à Kassataya.com le 28 septembre 2020

 

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer