Mauritanie : vers le gel des comptes à l’étranger de Ould Aziz

L’enquête anti-corruption à Nouakchott fait des avancées considérables sur les fonds relatifs aux dossiers de corruption. Des comptes à l’étranger de Ould Aziz sont en voie d’être bloques. Des mesures de justice contre les biens mal acquis qui nécessitent des procédures plus longues.

 

 

 

C’est une bonne nouvelle pour la société civile qui s’est constituée partie civile pour la restitution des biens volés de l’état par le régime de Ould Aziz durant plus de 10 ans. Une lueur d’espoir pour l’opposition qui la réclamait depuis longtemps. Déjà a l’actif de la police des crimes économiques et financiers près  de 20 milliards d’Ouguiya viennent d’être bloqués représentant la saisie de certains comptes à Nouakchott de l’ex- président Ould Aziz  dont l’un fait apparaître un solde de 800 millions d’ouguiya et toutes les personnes citées par le rapport de la commission parlementaire et placées sous contrôle judiciaire.

 

 

 

Les observateurs ne sont pas surpris qu’une partie de l’argent soit retrouvé dans les villas des personnes impliquées dans l’enquête parlementaire. Cette thésaurisation qui concerne hommes politiques et hommes ou femmes d’affaires ne date pas d’aujourd’hui. Une manne financière qui aurait dû profiter à l’épargne des banques. Pour récupérer les biens mal acquis les comptes à l’étranger de l’ex-président sont dans le viseur de la justice. C’est une question de temps du fait de la procédure spécifique. Ce qui pourrait représenter d’autres milliards pour le trésor public. C’est un pas important dans la lutte contre la corruption.

 

 

 

 

 

 

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 

 

(Reçu à Kassataya.com le 15  septembre 2020

 

 

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer