Mauritanie : Ould Aziz en quête de soutien international

Les observateurs reviennent ce début de semaine sur la sortie médiatique de l’ex-président qui a accordé une interview à France 24 au lendemain de sa conférence de presse à Nouakchott. A la télévision publique française il a laissé entendre l’abandon de la France et de ses amis des pays du golfe au moment où il est en grande difficulté avec la justice de son pays.

Pour les observateurs ces reproches de ses anciens alliés s’apparentent à une quête de soutien international pour sortir de ses ennuis judiciaires. Le choix d’une télévision publique française en dit long de l’objectif visé en particulier d’abord la France. Ould Aziz sait qu’il a jouéun rôle très important dans la lutte contre le terrorisme depuis son élection en 2009. Intermédiaire entre la France et Al Qaïda de Ben Laden puis AQMI dans la sous –région et également l’AZAWAD dont certains combattants ont pignon surrue à Nouakchott. Et que son projet de protectorat sous la tutelle de la Mauritanie avec le soutien de l’Algérie du Mali et de la France était quasiment bien partie pour lâcher prise Kidal. L’ex-président a débloqué des millions de dollars pour un deal avec les terroristes islamistes.

 

Ces accords secrets avec la nébuleuse Al Qaïda avaient fait de lui un leader incontesté du G5 Sahel sur lequel la France comptait pour éventuellement négocier avec des prises d’otage. Ould Aziz s’est rendu ainsi indispensable pour la paix au Mali. A ses amis du golfe il aurait bien voulu que ses amis qataris se manifestent surtout que les soupçons  de la cession d’une ile mauritanienne à l’ancien émir du Qatar pourrait lui coûter une haute trahison.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 

(Reçu à Kassataya.com le 15  septembre 2020

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer