Pandémie Covid-19 Sommet G5 Sahel : Ould Ghazouani pointe le règlement du conflit libyen

En ouvrant le sommet du G5 Sahel par les progrès réalisés par la coalition pour le Sahel le président mauritanien donne le ton de la rencontre de Nouakchott en présence du président français et du premier ministre espagnol. Ould Ghazouani remet les pendules à l’heure pour tracer le chemin qui reste à parcourir qui passe par le règlement de la crise libyenne pour relever le défi sécuritaire au sahel.

L’accueil des chefs d’Etat et de gouvernement à l’aéroport de Nouakchott manquait bien de chaleur. Pandémie de Covid-19 oblige les participants à l’ouverture du sommet de Nouakchott à porter le masque et respecter la distanciation physique. Un sommet sous haute surveillance sanitaire qui n’a pas échappé aux observateurs qui pointent un président mauritanien bien préparé et surtout alerte sur les questions de sécurité dans la bande sahélo-saharienne refuge depuis plus d’une décennie de Jihadistes surarmés et réorganisés autour de nouveaux groupes islamistes.

Ould Ghazouani a donné le ton d’un président en exercice très averti et prospectif à ses hôtes du G5 Sahel le Burkinabe Kabore le malien IBK le tchadien Idriss Déby et le nigérien Issoufou  de la France  le président français Emmanuel Macron et de l’Espagne le président du gouvernement  Pedro Sanchez. Le chef de l’Etat mauritanien a remis les pendules à l’heure pour tracer les progrès réalisés par la coalition pour le Sahel notamment dans son mécanisme de commandement conjoint Niamey, le renforcement de la force Barkhane, la priorité des trois frontières et l’engagement de l’UA par la création d’une force africaine au Sahel de 3000 hommes.

La présence du président du gouvernement espagnol à Nouakchott est un message envoyé au G5 Sahel que l’Europe est maintenant derrière la France pour lutter contre le terrorisme et favoriser le développement dans cette zone confrontée aux aléas climatiques et à la pauvreté. Hormis le défi sanitaire de l’heure le président mauritanien est conscient de l’évolution de la crise libyenne qui sévit depuis 2011. Ould Ghazouani interpelle ses pairs et ses alliés occidentaux à parer au plus pressé pour faire face aux groupes armés terroristes actifs au sahel à travers les trafics illicites des armes et munitions de la drogue et des êtres humains selon ses propres termes.

Cependant un seul bémol. La feuille de route du président en exercice placée sous le signe de « Jeunesse et espoir » se heurte à la crise sanitaire provoquée par la pandémie du Covid-19. Raison pour laquelle Ould Ghazouani persiste et signe l’annulation de la dette des 5 pays du G5 Sahel.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya.com le 01 juillet  2020)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer