Pandémie Covid-19 Mauritanie : l’impunité du meurtre de Abass Diallo accélère la fin de l’union sacrée

L’union sacrée semble marquer le pas 4 jours après le meurtre de Abass Diallo par l’armée au sud du pays. L’opposition est dans tous états devant cette affaire de Mbagne considérée par les observateurs comme une faute de l’Etat mauritanien.

L’absence jusqu’ici d’une commission d’enquête pour faire la lumière sur la mort du jeune éleveur Abass Diallo dont le seul crime est d’être noir et d’avoir transporté sur sa charrette des marchandises d’un commerçant, et l’opacité sur l’identité de l’auteur ou des auteurs encore moins de son arrestation sont autant de signaux troublants mais suffisants pour que l’opposition remette en cause l’union sacrée née de la crise sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19.

Ce sont les lacunes de la sécurisation des frontières qui sont pointés du doigt par les observateurs et au -delà la responsabilité de l’Etat. Quatre jours après le meurtre, les droits de la victime sont plus importants que toute autre considération politique ou ethno-raciale voire une tentative de camouflage ou de corruption de la famille de la victime par l’armée. Face à cette dérive étatique l’opposition est dans tous états.

Une colère qui la place devant une logique de rupture avec l’union sacrée contre le confinement et le gel de tout dialogue politique avec le pouvoir. Et la version des autorités militaires qui indexent Abass Diallo comme un contrebandier est un prétexte fallacieux pour gagner du temps. Cette impunité risque de coûter cher au chef de l’exécutif au point de devenir le président de la division.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 Suggestions kassataya.com :

Pandémie Covid-19 Mauritanie : la communication de Nouakchott par les chiffres dans le collimateur des observateurs

Covid-19 Mauritanie : le port de Ndiago, un puzzle Nouakchott-Dubai en mode accéléré

(Reçu à Kassataya le 02 juin 2020)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer