Pandémie Covid-19 Mauritanie : le coronavirus une opportunité existentielle pour l’opposition

Contre le coronavirus l’arme de l’union sacrée a fait ses preuves jusqu’au moment où l’épidémie a pris un nouveau virage dans la progression des cas positifs. Plus le nombre augmente plus le pays enregistre de décès et plus l’unité risque d’être mise à mal.

 C’est le sentiment des observateurs au lendemain de la déclaration de 6 partis de l’opposition qui entendent bousculer le président mauritanien qui n’échappe pas aux critiques de la gestion de la crise sanitaire. Avec l’ampleur de la hausse des infections liées au covid-19 le personnel médical est sous tension et réclame plus de protection contre le virus qui frappe un pays déjà affaibli par ses fractures sociales.

La pénurie de médicaments risque d’impacter surtout les malades chroniques. Le virus aura révélé une impuissance des pouvoirs publics face à l’épidémie et ses implications sanitaires économiques et sociales. L’opacité du fonds de solidarité sociale et sa mal gouvernance ont causé plus de tort au monde rural et les populations fragiles des quartiers populaires de la capitale.

Par ailleurs le régime de Ould Ghazouani donne l’impression de n’avoir pas rompu avec la gabegie de son prédécesseur et maintenu un Etat raciste dans tous les rouages administratifs. Ce qui donne un nouveau chef de l’exécutif incapable de restaurer un Etat de droit qui respecte la citoyenneté et les libertés.

C’est tout le sens de la sortie médiatique des leaders de l’opposition cette semaine à Nouakchott dans un contexte qui fait planer la fin d’un état de grâce du chef de l’Etat synonyme de la fin de l’union sacrée. Une opportunité pour l’opposition pour faire revivre la démocratie. La crise est si grave qu’elle pourrait rebattre toutes les cartes politiques.

De la coalition des partis et de mouvements citoyens d’inspiration négro-africaine avec ses deux tendances CVE et CVE-VR, d’opposition anti-esclavagiste symbolisée par l’IRA-SAWAB à la coalition des forces démocratiques du changement sous la houlette de l’UFP du RFD et TAWASSOUL et l’opposition en exil de retour.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

Suggestion kassataya.com :

Pandémie Covid-19 Mauritanie : le covid-19 cache le début d’une fracture politique

 (Reçu à Kassataya le 28  mai 2020)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer