Pandémie covid-19 Mauritanie : vers une année blanche pour l’éducation nationale

Le gouvernement est confronté à une crise sans précédent dans son histoire.

L’incertitude de la fin du covid-19 fait planer une année blanche pour l’éducation nationale.  C’est le sentiment du ministre de l’enseignement supérieur qui commentait le conseil extraordinaire des ministres cette semaine à Nouakchott.

Le porte-parole du gouvernement pointe une catastrophe financière pour l’Etat et un grand préjudice pour les jeunes générations. C’est bien la réalité de la crise sanitaire provoquée par la pandémie de covid-19 qui obligera l’état mauritanien à revoir toutes ses copies de réformes engagées dans tous les secteurs de l’économie du pays.

Le gouvernement sait qu’il est confronté à une crise sans précédent dans son histoire. Les mesures de confinement risquent d’accélérer les faillites de l’Etat. C’est ce que craint le ministre de l’enseignement supérieur qui laisse planer une année blanche si le covid-19 se prolongeait au-delà de trois mois.

Les élèves et étudiants prient pour que le système se rétablisse le plus rapidement et fonctionne comme avant. De simples vœux pieux face à une pandémie qui s’est installée planétairement dans la durée.

 

 

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 

(Reçu à Kassataya 02 avril 2020)

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer