Pandémie Covid-19 Mauritanie : l’arme de l’union sacrée de Ould Ghazouani contre le virus

Les entretiens téléphoniques du président mauritaniens avec les leaders de l’opposition et des syndicats avant son intervention télévisée sont considérés par les observateurs comme une arme de l’union sacrée contre le virus.

Au rythme des consultations avec l’opposition, la majorité, les leaders d’opinion et syndicats personne ne sera pas oublié sur le chemin par le président mauritanien qui vient de s’adresser à la nation pour une mobilisation générale contre le virus.

Les entretiens téléphoniques et audiences ont mis en évidence leur adhésion aux efforts du gouvernement dans la gestion de la crise provoquée par la pandémie de Covid-19 et la nécessité d’accompagner les mesures gouvernementales pour aider les citoyens les plus fragiles et les entreprises presque à l’arrêt.

La réponse du président dans son intervention télévisée va dans ce sens avec la création d’un fonds spécial de solidarité sociale et de lutte contre le covid-19 doté de 2 milliards et demi de la nouvelle monnaie dont 500 millions pour soulager les populations les plus démunies. Ould Ghazouani l’a compris.

Son initiative s’inscrit dans le sens de l’union sacrée pour mobiliser l’ensemble des citoyens contre le virus qui a déjà fait beaucoup de ravages en Chine le point de départ et l’Europe nouvel épicentre de la pandémie de covid-19.

Pour l’instant la Mauritanie a déclaré que deux cas importés. Et c’est pour éviter l’hécatombe dans le pays que le président a besoin de l’unité nationale pour qu’elle ne soit pas demain mise à mal. C’est l’arme la plus efficace pour faire face à la propagation du coronavirus.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya 26 mars 2020)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer