Mouna Ahmed Khalifa et Diéfoulbé Bâ, les nouvelles reines de l’Eloquence 2020 en Mauritanie

La finale de la 2ème édition du Concours d’Eloquence 2020 organisée par l’Association Traversées Mauritanides, avec le soutien de l’UNICEF, a tenu toutes ses promesses ce samedi 1er février 2020. Une salle de l’Assemblée Nationale archi comble, une tablée de personnalités de haut niveau, mais surtout, huit candidats pleins de talents, de souffle et d’inspiration. Au finish, l’édition a connu ses deux reines, Mouna Ahmed Khalifa en Français et Diéfulbé Ba en Arabe, malgré le niveau élevé de la concurrence.

 

Mouna Ahmed Khalifa (à gauche) et Diefulbe Bâ (à droite), lauréates de l’édition Éloquence 2020 (Crédit Aidara)

 

L’Assemblée Nationale a abrité, samedi 1er février 2020, la finale de la 2ème édition du Concours Eloquence organisée par l’Association Traversées Mauritanides avec le concours de l’UNICEF. Cette finale clôt ainsi un long processus de sélection à plusieurs étapes qui s’est achevée, le 20 janvier 2020, par une demi-finale qui avait réuni 12 candidats et aux termes de laquelle huit candidats, quatre filles et quatre garçons, quatre arabophones et quatre francophones, ont accédé à la phase finale.

Pendant une dizaine de jours, ces jeunes âgés de 18 à 25 ans, entre élèves en classe terminale et diplômés, ont été coachés par un pool d’experts, artistes comédiens, spécialistes de l’oralité et poètes. Le résultat, des prestations qui ont tenu en haleine le public de l’Assemblée Nationale, subjuguée par tant de prestance, et un jury qui a dû procéder à une double notation pour départager les candidats, tellement il était difficile de trier le meilleur du meilleur des meilleurs.

Demi-finalistes du Concours Éloquence (Crédit Aidara)

 

 

Diéfoulbé Bâ, Mohamed Brahim Eddine, Mohamed Abdallahi El Mamy et Zeynabou Cheiguer, côté arabophone, Yacoub Diakité, Mouna Ahmed Khalifa, Diaw Fall et Youssouf Kane, côté francophone, ont captivité l’attention, créé de l’émotion et de l’entrain, par la force du verbe et la pertinence des sujets qu’ils ont abordés, problèmes de l’enfance, délinquance juvénile, éducation, santé, violence conjugale, problèmes de la langue, du vivre ensemble et de l’unité nationale…Autant de sujets de préoccupations qui font l’actualité et interpellent les décideurs. Les jeunes ont surtout dévoilé la vision de la Mauritanie qu’ils veulent. Des cris de cœur qui, aux dires des observateurs présents, sont celui d’une jeunesse mauritanienne dont la voix reste encore inaudibles, malgré la maturité de leurs idées, la clarté de leurs doléances et le niveau élevé de leurs compétences.

Les huit finalistes de l’édition Éloquence 2020 (Crédit Aidara)

 

Au finish, deux lauréates sont sortis du lot, Diefulbé Bâ côté éloquence en Arabe et Mouna Ahmed Khalifa côté Français. Youssouf Kane, a reçu le Prix Spécial du Jury.

Il faut noter que cette édition s’est déroulée en présence de plusieurs hautes personnalités, le député Khalil Ould Ennahwi, l’homme d’affaires Ahmed Hamza, la représentante adjointe de l’UNICEF en Mauritanie, Judith Léveillée, l’ancien ministre Mohamed Borboss. L’ambassade marocaine a aussi dépêché un de ses diplomates, sans compter plusieurs personnalités, dont le président du Conseil de l’Enfance et plusieurs autres représentants d’ONG nationales et internationales.

Prétoire de l’Assemblée Nationale archi-plein (crédit Aidara

 

Une belle soirée qui s’est achevée par la remise des certificats et des prix aux lauréats.

Ci-dessous, le classement final :

 

  • ARABE

 

  • 1ère : Diefulbé Bâ
  • 2ème :Zeynabou Cheiguer
  • 3ème : Mohamed Brahim Eddine
  • 4ème : Mohamed Abdallahi El Mamy

 

  • FRANÇAIS

 

  • 1ère : Mouna Ahmed Khalifa
  • Prix Spécial du Jury : Youssouf Kane
  • 3ème : Diaw Fall
  • 4ème Yacoub Diakité

A noter que le jury présidé par Ahmed Salem Ould Bouhoubeiny, président de la Commission nationale des droits de l’homme, comprenait Bâ Abdoulaye, journaliste-écrivain, Dr. Mantita Tandia, gynécologue, et Me El Ide Ould Mohamed MBareck, avocat et député.

Cheikh Aïdara

REPORTAGE PHOTOS

Dr. Mantita Tandia, gynécologue, membre du jury (Crédit Aidara)

De g. à Dr. Me Ahmed Salem Bouhoubeiny, Bâ Abdoulaye, Me El, membres du jury (Crédit Aidara)

La table des partenaires (crédit Aidara)

Source : Thaqafa

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer