Mauritanie : le premier ministre tire les premières leçons du terrain

Au lendemain de sa visite d’une école dans la capitale le premier ministre mauritanien joint le geste à la parole avec des mesures urgentes pour faire face au manque d’infrastructures scolaires et à l’immobilisme des acteurs de l’éducation nationale.

C’est ce qui ressort de la réunion cette fin de semaine du comité interministériel chargé de l’enseignement présidé par le premier ministre. Un programme d’urgence 2020 est lancé pour la construction d’écoles du Fondamental et du secondaires ainsi que des structures de formation professionnelle et technique. Pour faire face à la vétusté des établissements existants un budget sera mobilisé pour la réhabilitation et l’entretien et enfin l’urgence de créer des comités régionaux est sans doute une bonne initiative pour rassembler tous les acteurs sur le terrain.

L’objectif étant de faire le diagnostic des écoles dans la perspective d’agir vite pour éviter d’être dans des situations de fait accompli. Le premier ministre tire ainsi les premières leçons du terrain considérées par les observateurs comme des mesures d’urgence après avoir lui-même constaté cette triste réalité d’abandon de l’école.

Pratiquement ce sont tous les secteurs des départements ministériels qui souffrent de cette négligence ou mauvaise gestion de l’administration qui ne date pas d’aujourd’hui. Le premier ministre avait constaté la disparition des manuels scolaires à Nouakchott les mauritaniens attendent des sanctions et des solutions contre un trafic qui impacte lourdement les budgets des familles les plus démunies.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya 19 janvier 2020)

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer