Guinée : la dérive autoritaire d’Alpha Condé indigne les observateurs

La répression violente des forces de l’ordre contre les manifestants cette semaine à Conakry a fait pour le moment près d’une dizaine de morts et de nombreux blessés. Sous la houlette du Front national pour la défense de la constitution les manifestants entendent protester contre un troisième mandat du président Alpha Condé. Un bilan lourd pour l’opposant historique devenu le premier président élu démocratiquement en 2010 et dont l’ambition est de hisser son pays au meilleur rang au moins dans la sous-région.

De président démocrate en 2010 et réélu difficilement en 2015 au président autoritaire en 2019, le président guinéen vient de franchir le pas avec la répression sanglante des forces de l’ordre contre les manifestants cette semaine à Conakry.

La chasse aux leaders de l’opposition sous la houlette du front national pour la défense de la constitution est une dérive supplémentaire d’un opposant historique qui a connu la prison durant de nombreuses années avant d’être élu démocratiquement dans un pays gouverné depuis de nombreuses années par des militaires.

Une situation presque identique à celle de la Mauritanie en 2016 quand Ould Aziz a fait un forcing constitutionnel pour ses réformes dont le troisième mandat qui a finalement capoté à cause de la vigilance de l’opposition. Ould Aziz a évité un bain de sang à son peuple. Ce que le président guinéen n’a pas su faire. La comparaison s’arrête là. Avec au moins neuf manifestants tués et de nombreux blessés et des opposants sous les verrous Alpha Condé suit les traces des différents pouvoirs autoritaires de Conakry.

Ce basculement indigne les observateurs qui s’interrogent sur la soif de pouvoir des dirigeants africains opposants ou non. C’est la démocratie qui prend ainsi un sérieux coup. Et du coup la confiance aux opposants.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

Suggestion kasstaaya.com :

Mauritanie : le rapport 2019 de la cour des comptes dans le collimateur des observateurs

(Reçu à Kassataya le 17 octobre 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer