Mauritanie : la SOMELEC au banc des accusés

La capitale mauritanienne vit toujours au rythme d’une série de délestages qui occasionne beaucoup de gênes pour les citoyens. Ces coupures intempestives sont attribuées à la Société publique qui monopolise l’électricité en Mauritanie. Cette dernière pointe la panne du réseau de Manantali sur l’axe de Rosso.

Les Nouakchottois vivent depuis plus d’une semaine dans l’obscurité pour certains et impossibilité pour d’autres de travailler le jour. Ces coupures intempestives sont attribuées à la SOMELEC la société publique qui monopolise l’électricité du pays en grande difficultés financières depuis quelques années.

La mauvaise gestion de ces cadres plombe sa trésorerie dont le principal responsable est l’ancien ministre des finances Ould Djay aujourd’hui patron de la SNIM qui a laissé pourrir l’entreprise en fermant les yeux sur la suspension de l’institution financière BID de sa coopération avec l’Etat mauritanien. En plus de ce manque à gagner la société nationale fait face à une grande fraude de l’électricité qui constitue un frein à son développement commercial.

Ces mauvais résultats y sont pour beaucoup la cause de ces délestages même si ses responsables pointent le réseau de Manantali en panne sur l’axe de Rosso. En tous cas les clients sont remontés et dénoncent un mauvais service et des coûts élevés d’exploitation dans une pétition qui circule sur les réseaux sociaux.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

Suggestion  kassataya.com :

Mauritanie : Ould Ghazouani offre un cadeau d’anniversaire à Bouamatou

(Reçu à Kassataya le 10 octobre 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer