Une ville allemande offre un million d’euros à celui qui prouve qu’elle n’existe pas

INSOLITE. Une blague vieille de 25 ans assure que la ville de Bielefeld ne serait qu’une invention issue d’une conspiration, explique la « Süddeutsche Zeitung ».

 

Tout est parti d’une blague à une soirée étudiante. Mais, vingt-cinq ans plus tard, la ville de Bielefeld se bat toujours pour prouver… son existence. Le maire, Pit Clausen, et le directeur de Bielefeld Marketing GmbH, société spécialisée dans l’événementiel, ont fait une grande annonce : 1 million d’euros sera offert à toute personne capable d’apporter une « preuve irréfutable » de la « non-existence » de la ville, explique la Süddeutsche Zeitung, relayant le site web (en allemand) dédié à ce « concours » un peu particulier.

Sur le papier, Bielefeld a tout pour être réelle : plus de 330 000 habitants, un château, ou encore un club de football, l’Arminia, qui joue en deuxième division nationale. Mais selon le « complot de Bielefeld », elle n’existerait pas. C’est ce qu’a avancé, en plaisantant, Achim Held, un étudiant en informatique, en 1993. L’année suivante, il persiste et signe en lançant cette théorie sur l’usenet allemand : pour lui, Bielefeld fait partie d’une vaste conspiration.

Lire aussi Données personnelles : le concours ahurissant de La Banque postale

Le Mossad, la CIA, une sombre organisation baptisée SIE (« Ils », en allemand), ou encore les aliens sont également cités dans ce vaste complot, selon les théories en vigueur sur Internet. Le problème, c’est que cette blague potache est devenue un classique en Allemagne. En 2012, Angela Merkel en personne avait plaisanté à ce sujet : au moment d’évoquer Bielefeld dans un discours, elle avait ajouté : « Si toutefois elle existe… » Yoko Ono y a aussi fait allusion en écrivant sur son blog, il y a dix ans : « La ville de Bielefed existe. J’y suis allée », comme l’explique le magazine Focus.

Pas d’argent public

 

Mais la blague a assez duré. La ville a décidé de mettre ses détracteurs au défi. « Nous comptons sur votre créativité et attendons avec impatience les preuves sous toutes leurs formes. Les textes, photos et vidéos sont autorisés », explique le site officiel de l’événement. Les organisateurs sont formels : ils sont sûrs à 99,9 % de pouvoir « réfuter toutes les preuves » apportées. Ils compteront notamment sur le soutien d’experts universitaires pour cela. Ils précisent également qu’aucun argent public n’est en jeu ici : ce concours a été « rendu possible » par plusieurs entreprises, qui ont mis la main à la poche. Sur Twitter, cette annonce a vivement fait réagir : le hashtag #Bielefeldmillion était l’un des plus utilisés en Allemagne mardi, explique le tabloïd Bild.

Les participants (le jeu n’est ouvert qu’aux Allemands majeurs) ont jusqu’au 4 septembre pour envoyer leurs preuves que Bielefeld n’existe pas. Si aucune d’entre elles ne peut être validée, la ville a prévu d’organiser une cérémonie pour mettre officiellement fin au « complot de Bielefeld ». Même si les organisateurs savent qu’il sera impossible « de convaincre tout le monde » et que les adeptes des théories du complot pourraient continuer à ne pas croire en l’existence de Bielefeld…

 

Source : Le Point (France)

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer