Interpellation d’un actionnaire de la BMS : Intox

Il y a quelques jours, des sites d’information de la place ont fait état de l’interpellation par la police chargée des crimes économiques d’au moins un homme d’affaires, en l’occurrence Feil Ould Lahah (actionnaire de la Banque Mouamalat Essahiha-BMS)  ainsi que certains (actuels et anciens) hauts responsables dont le Dg de la Somelec. Renseignement pris, il n’en est apparemment rien. Tout est parti de la convocation par cette même police de l’ancienne DG de la TVM, Khira Mint Cheikhani, qui a entrainé, en réaction,  la démission de son mari, le ministre de la Culture.

Comme en pareils cas, une rumeur est distillée à dessein. Elle enfle, avant d’être reprise, sans la moindre vérification, par les sites d’information. L’opération, a-ton laissé entendre, concernerait 30 personnes qui doivent rendre compte de leur gestion à la justice. Comme s’ils n’étaient que 30.

Ahmed Salem Ould Brahim Vall, le dg de la Somelec, qui serait, dit-on,  en disgrâce, a été pourtant aperçu ce mercredi soir, marchant avec Ould Abdel Aziz, comme à son habitude dans l’espace situé juste devant la Présidence et qu’on est entrain d’aménager en parcs. Feil, lui, continue à vaquer à ses occupations. La BMS tourne comme à son habitude. La nouvelle de l’interpellation d’un de ses actionnaires a certes  provoqué l’inquiétude de certains clients qui voulaient être rassurés mais les choses sont rentrées dans l’ordre lorsqu’ils se sont rendus compte qu’il ne s’agissait que d’une intox véhiculée, comme d’habitude, par ceux qui veulent voir péricliter.

Source : Le Calame

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer