SNIM le chaos vers un K.O fatal du pays

Le Poumon de l’économie Mauritanienne entre dans son troisième mois de grève, une situation chaotique pour l’économie de ce pays et pour les  6000 employés et leurs familles qui sont directement touchées.

Le gouvernement fait la sourde oreille prétextant que la situation n’engage que les dirigeants et leurs employés, alors qu’il y a quelques mois dans la situation d’Air France le gouvernement a devoir intervenir alors qu’il ne détient que 16% du capital du groupe Air France-KLM.

Le Premier ministre, en concertation avec le président pour intervenir, le ministre des transports en concertation avec le Premier ministre peut intervenir,…

Mais nous assistons à un scénario ou le maire de la ville de Zouerate mène les négociations pour une sortie de crise, le comble de l’ironie.

  • Couts

Perte de production supérieure à 16% de la production annuelle, impayés salariaux, les dédommagements des clients

  • Perte image de marque

Nous nous rappelons des deux tragiques accidents de la compagnie Malaysia Airlines du vol MH370 entre et  du vol MH17, la compagnie aérienne a  annoncé la suppression de 6000 postes, conséquence directe de la perte de l’image de marque.

  • Concurrence

La Mauritanie exporte l’équivalent de 3% du premier exportateur mondial et l’équivalent  de  10%  du troisième mondial, on est loin de pouvoir faire le poids et de se permettre de ne pas respecter nos petits carnets de commandes.

  • Faillite

La SNIM ne survivra pas à 12 mois de grève comme les 12 rounds d’un combat de boxe,  un K.O se profile à l’horizon, ce qui entrainera la faillite de  cette entreprise et la faillite de l’état, dans un pays ou on compte 31% de chômeurs (chiffres 2012).

Ces derniers jours la coalition de l’opposition à témoigner  son soutien aux employés de la SNIM par une marche dans la capitale, après deux mois de grève, réaction un peu tardive mais utile.

Tous les  Mauritaniens sont  convaincus qu’ould abdelAziz était le Président qu’il ne fallait pas, entre la ruine économique, le pillage systématique et l’oppression le peuple mange de la poussière.

 

Note : cet article est dédié à tous les employés de la SNIM qui souffre énormément parce que le président des pauvres veut les rendre plus pauvres qu’ils le sont déjà.

 

Ir. Kalidou Sarr

Scientifique, Belgique

 

(Reçu à Kassataya le 2 avril 2015)

 

Les opinions exprimées dans la rubrique Tribune n'engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer