Mauritanie : Ould Mohamed Vall tance Ould Aziz

Alors que le ministère mauritanien de la Défense pourrait porter plainte contre Ould Mohamed Vall pour des injures contre l'armée, le bras de fer se poursuit entre les deux hommes.L'ancien président persiste et signe en déclarant que Ould Aziz mène le pays vers le chaos .En qualifiant de rebelle et peu expérimenté le tombeur de Sidi Ould Cheikh Abdallahi, l'ancien homme fort fait allusion au putsch de 2008 qui a arrêté le processus démocratique en Mauritanie. Pour les observateurs derrière ce duel entre deux cousins se cachent deux courants qui se disputent le pouvoir depuis la crise politique qui secoue le pays depuis juillet 2009.

 

Le ton monte entre l'ancien président et le président actuel qui vient d'être réélu pour 5 ans. Un dernier quinquennat qui s'annonce difficile dans un contexte de crise politique. Ce bras de fer entre les deux hommes ne date pas d'aujourd'hui.Depuis juillet 2009 Ould Mohamed Vall a mal dirigé d'abord que sa transition de 2005 à 2007 ait conduit au coup d'Etat de son cousin en 2008 qui lui a permis de gagner les élections.C'est surtout après la mal gouvernance du locataire du palais de Nouakchott qu'il pointe du doigt et en sourdine l'impuissance de l'opposition dont il fait partie à dégager par la rue le président mauritanien. Malgré les nombreuses critiques des observateurs pour ses nombreuses apparitions médiatiques au sein maintenant du Forum national pour la démocratie et l'unité (FNDU) qui regroupe les 12 partis de la Coordination démocratique et d'autres partis ainsi des personnalités indépendantes et des mouvements citoyens et syndicaux du pays, Ould Mohamed Vall ne cache pas que sa cible préférée est Ould Aziz qu'il qualifie presque d'incapable à gouverner le pays et de rebelle faisant certainement allusion au coup d'Etat de 2008 qui a brisé le rêve des mauritaniens en arrêtant brusquement le processus démocratique qu'il a lui-même mis en place entre 2005 et 2007. Le tombeur de Ould Taya est très mécontent que le régime de Ould Aziz ait engendré depuis maintenant 5 ans la faim et la peur sur les populations et les élites du pays. Une situation très mal vue par la communauté internationale. Cette guerre médiatique est révélatrice de deux ambitions antagoniques au sommet de l'Etat qui pourraient mener la Mauritanie dans une situation explosive au moment où le nouveau ministre de la Défense Diallo Amadou Bathia serait sur le point de porter plainte contre l'ancien président pour des injures contre l'armée.

Des accusations graves qui pourraient mettre fin au spectacle digne d'un feuilleton Hollywoodien entre deux cousins qui ne s'aiment plus et décidés à aller jusqu'au bout. Advienne que pourra.Derrière ce duel fratricide se cache une réorganisation de l'armée avec un noir aux commandes de la défense, une arabisation à outrance et un entourage du président plus protecteur comme par exemple Mohamed Ghazwani à l'Etat-major devenu aujourd'hui très influent en réussissant deux coups de poker importants.Le premier en obtenant le départ de Ould Lagdhaf et le second la promotion du colonel Ould Eghalaye à la garde rapprochée de Ould Aziz.Cette confrontation des deux cerveaux de l'armée risque de laisser des plumes soit dans un camp ou dans l'autre.

 

 

BAKALA KANE

 

Reçu à KASSATAYA  le  28 août 2014

 

Les opinions exprimées dans la rubrique Tribune n'engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer