Ely Ould Mohamed Vall veut se faire arrêter mais Aziz hésite encore…

Arrêter Ely serait une catastrophe pour le pouvoir, Ely le sait, Aziz aussi. Le ministère de la défense laisse courir l’information selon laquelle il serait en train d’étudier une plainte contre le plus rebelle des colonels à la retraite, l’indomptable Ely Ould Mohamed Vall qui tire sur le pouvoir et les généraux régulièrement depuis 6 ans sans donner l’air de vouloir désarmer. 

Pendant longtemps le pouvoir a cru qu’Ely finirait par se calmer soit à force de raconter toujours les mêmes choses soit sous la pression de ce qui lui reste comme amis. C’était compter sans le caractère rancunier du vieux cousin qui voit son jeune cousin lui couper l’herbe sous les pieds en prenant le pouvoir sans lui laisser aucun moyen de revenir à la ATT, devenir de surcroît Général et aujourd’hui encore plus crédible que jamais sur la scène africaine. Ce succès Azizien ne pourra jamais être avalé par Ely.

Aussi Ely régulièrement donne une interview pour attaquer le pouvoir azizien qu’il juge le pire de tous ceux que la Mauritanie a connus, pour dire que les généraux sont des mutins et l’armée une milice, pour dire que la situation sécuritaire ne tient que grâce aux français car les djihadistes ont recruté beaucoup de mauritaniens etc.

Alors qu’on croyait que le pouvoir avait classé Ely dans la caque des anciens de l’opposition sans troupes voilà qu’on découvre que les relais médiatiques du pouvoir ont orchestré une formidable campagne d’intoxication présumée assurant qu’Ely Ould Mohamed Vall serait le destinataire in fine des armes du fameux bateau qui a coulé curieusement au large de Gorée et qui est en train d’être renfloué. Rien de tel que le téléphone arabe pour ruiner l’image de quelqu’un aux yeux du plus grand nombre.

Désormais c’est acquis partout on raconte qu’Ely a voulu se procurer 10.000 fusils et 30 millions de cartouches mais que l’opération a foiré. Loin de démentir, Ely laisse couler la rumeur, preuve supplémentaire qu’il n’y est pour rien du tout car peut-on l’imager derrière une affaire pareille et pendant ce temps attirer l’attention sur lui pendant que le bateau est en route ? Imagine-t-on nos alliés occidentaux en plein déclenchement Barkhane avec tous les enjeux que l’on sait, laisser un militaire à la retraire prendre la tête de dix mille hommes, qu’il trouverait on ne sait où, pour aller déloger leur allié le plus coopératif sans le prévenir comme si d’ailleurs son armée pouvait craindre pareille entreprise de mercenaires ? Pure folie !

Comment peut-on imaginer que le pouvoir azizien puisse ne pas voir arriver cela et comment même imaginer que cette pseudo-armée d’Ely pourrait tenir face à celle du pays qui l’écraserait en route comme dans l’œuf. Comment les armes pourraient-elles arriver à leurs destinataires et comment iraient-ils jusqu’à leurs armes et que valent des fusils même 10.000 face à des armes lourdes en face ?

 

 

Lire la suite

 

Vlane A.O.S.A.

 

Source : Chez Vlane (le 28 août 2014)

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer