Nuit du 31: Qui ne veut pas qu’on célèbre le réveillon en Mauritanie ?

Aussitôt la nuit du 31 tombée sur Nouakchott, les voitures de la police se sont mises en mouvement pour rafler  tous les jeunes  qu’elles  rencontrent  dans les rues de  certains quartiers de la banlieue. Tous ceux qui sont  suspectés  de célébrer la nuit du 31 décembre sont raflés.

A Arafat, de nombreux jeunes trouvés dans la rue, parfois pour des raisons qui n’ont rien à avoir avec la nuit du 31 décembre ont été arrêtés et embarqués vers des commissariats de police, ce qui a poussé  nombre de pères et mères de familles à mettre en garde leurs progénitures. Pourquoi  de telles rafles? Mystère. Mais les citoyens avancent, ça y est là, quelques raisons.

Pour certains, nos braves policiers, qui  tirent le diable par la queue depuis qu’ils ont perdu une grande partie de leur gagne-pain  et peinent à arrêter les nombreux auteurs de crimes  de sang et de voleurs qui écument les quartiers périphériques de Nouakchott, profiteraient de ces rafles pour se remplir les poches. Pour d’autres, des extrémistes tapis, quelque part dans le système  au pouvoir  seraient farouchement hostiles à la célébration,  par une catégorie de la population, notamment négro-africaine, le passage au nouvel an. Pour ces faucons, il s’agit là d’une fête chrétienne, donc étrangère à notre pays dont la capitale abrite pourtant une église. La Mauritanie serait-elle plus musulmane que les Emirats Arabes Unis qui ont organisé, à l’occasion du nouvel an 2014,  le plus gigantesque feu d’artifice déjà homologué  dans le Guinness, avec 6  millions de dollars?   Ensuite que font les Mauritaniens pour   marquer le premier jour de l’An musulman ? Juste une journée fériée. Alors, cette catégorie de la population  mauritanienne n’aurait-t-elle pas le droit élémentaire de célébrer le passage à la nouvelle année ? Se distraire, sans excès, surtout,  se souhaiter  une bonne année et prendre des résolutions pour la nouvelle année ? Pourquoi certains ont le droit de se distraire dans les  casinos ou résidences privées, hôtels, embarquer  justement les filles à bord de  luxueuses voitures dans les rues de Tevragh Zeina et d’autres  non? Gare à la frustration !

Bonne année quand même !

Source  :  Le Calame le 01/01/2014{jcomments on}

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer