Absence de Messaoud à l’exposé du PM du bilan gouvernemental : Raison de santé ou de mécontentement ?

(Crédit photo : anonyme)

C’est la seconde fois que le président de l’assemblée nationale Messaoud Ould Boulkheir s’absente sans motifs déclarés des séances plénières de cette chambre basse consacrées à la présentation de discours faits par le chef du gouvernement Dr Moulaye Ould Mohamed Laghdaf

dont celui de jeudi passé, relatif aubilan de l’action gouvernementale pour 2012 et des perspectives pour 2013.

Si la première absence pourrait être tolérée, la deuxième l’est moins, par ce qu’il s’agit de la présentation de la déclaration de la politique générale du gouvernement Ceux qui se sont posés des interrogations sur ce fauteuil abandonné par son titulaire à ses vice-présidents ont évoqué tantôt des raisons de santé, tantôt d’autres motifs d’ordre politique.

Pour les premiers, Ould Boulkhier souffre d’un inconfortable mal de dos, qui l’oblige à éviter de rester longtemps en position assise surtout pour le cas de la déclaration de la politique générale du gouvernement qui suppose une attente de plusieurs heures.

Mais pour ces observateurs, le président de cet auguste hémicycle pouvait au moins se présenter à la cérémonie d’ouverture de la séance plénière tenue en présence du Premier ministre , et se retirer par la suite, pour s’épargner des complications sanitaires, en somme facilement acceptables.

D’autres par contre, sont convaincus que Messaoud Boulkheir est déçu par l’attitude des autorités suprêmes par rapport à son initiative politique de sortie de crise, portant sur la création d’un gouvernement d’union nationale, alors que le pouvoir privilégie la tenue urgente des élections, estimant que le temps presse et ne permet pas à cette feuille de route d’être mise en vigueur.

Dans tous les cas, cette absence du président de l’assemblée nationale à cette présentation de la déclaration de la politique générale du gouvernement par le chef du gouvernement soulève de moult interrogations chez de nombreux analystes habitués à l’assiduité de l’homme aux travaux de la chambre basse, particulièrement pour les séances plénières destinées à l’adoption de projets de loi décisifs dans la vie de la nation.

Source  :  Le Véridique le 11/01/2013{jcomments on}

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer