Le RGPH en novembre? C’est le fonds qui manque le plus

Le recensement général de la population de l’habitat (RGPH) va se dérouler au mois de novembre prochain. L’annonce a été faite par le directeur général de l’Office national de la statistique, Mohamed Ould Moctar Ould Ahmed Sidi,

lors d’une déclaration faite à la presse, suite à une réunion, tenue le lundi (16 janvier) au siège du système des Nations unies à Nouakchott, avec des experts de l’institut national de la statistique du Cap vert et le FNUAP.

Toutefois, le gouvernement peine à mobiliser les fonds nécessaires pour une opération nécessitant 6,5 millions de dollars. Pour le moment, le gouvernement a déjà mobilisé 1 million de dollars, le Fonds arabe pour le développement économique et social, 2 millions et la banque mondiale, 500 000 dollars.

Les difficultés financières ont retardé une opération qui devrait être effectuée, depuis 2010. Mohamed Ould Moctar Ould Ahmed Sidi espère que les fonds restants seront mobilisés au cours de cette année afin de concrétiser le projet.

Les préparatifs de ce recensement, qui entame sa quatrième année de préparation, vont bon train. L’ONS, selon son directeur général, s’affaire à élaborer les documents techniques, les fiches techniques. La mission des experts cap-verdiens permettra de procéder à la validation de l’étude cartographique. Au mois de février, la phase pilote de l’opération sera menée. Tandis que celle relative à la cartographique sera entreprise au mois d’avril prochain.

Le représentant de l’UNFPA, Ouedraogo Koudaogo, a indiqué que le Cap vert est le pays le mieux indiqué en matière d’appui et d’expertise au sein de la sous-région. Il a indiqué que « des petits réglages sont en train d’être effectués afin que la phase pilote de ce recensement soit lancé au mois de février prochain. »

Il a fait part de l’assistance technique et de la mobilisation des fonds que son organisation effectuera afin de permettre le déroulement du processus préparatoire. Le FNUAP n’a pas encore chiffré sa participation financière. Mais il continuera, assure son représentant, à accompagner le gouvernement mauritanien dans la mobilisation des ressources financières.

L’Institut national de la statistique du Cap Vert a, fait remarquer Ouedraogo Koudaogo, acquis, depuis 2008 les compétences et l’expertise dans le domaine de la cartographie. L’INE a noué des contacts aussi au Sénégal.

Compte rendu THIAM

Source  :  lecalame.info le 15/01/2012

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer