Un Mouvement du 25 février est né

Un communiqué de presse a annoncé le 2 octobre la naissance du Mouvement du 25 février,

qui semble s’inspirer de la coordination du 25 février qui avait donné du fil à retordre aux autorités avant que certains de ces dirigeants ne soient «peshmergués» par le gouvernement qui leur a offert ou promis des faveurs dit-on et les a intégré dans une dynamique politique toujours en gestation.

Les inspirateurs du Mouvement du 25 février quelque soit leur bonne foi se heurteront à la méfiance née de la première expérience fortement réprimée au début, puis amadouée par la suite. Machiavel veille au grain !

 

Ci-dessous le communiqué qui nous a été transmis par ce mouvement.

 

                              Communiqué constituant

Notre pays vit des conditions politiques, économiques et sociales terribles à cause des régimes militaires successifs dont le bilan est profondément amer. Ces régimes étaient une véritable catastrophe qui s’est abattue sur le pays et ses habitants.
Refusant cette réalité et œuvrant pour la changer, la jeunesse mauritanienne est sortie le 25 février dernier d’une façon civilisé scandant des slogans pacifistes demandant des reformes sociales, économiques et politiques. La réaction du régime militaire en place fut de rejeter ces doléances et pire, de réprimer sauvagement et d’emprisonner les jeunes.
Dans ces conditions, conscients de leur responsabilités et de leur rôle dans le changement espéré et son accélération, un groupe des jeunes, croyant en leur Dieu et en leur patrie, s’est réuni et a décidé de poursuivre la voie engagée par leur première sortie en adoptant un discours et une vision unitaire et en créant un cadre nouveau et organisé dans lequel ils agiront. C’est ainsi qu’est né le « Mouvement du 25 février » qui est un mouvement indépendant regroupant des jeunes de tout bord ou toutes les couches sociales, toutes les tendances politiques et intellectuelles sont représentées et qui a choisi les moyens pacifiques et la stratégie de la guerre non-violente pour atteindre son but.

Les objectifs du mouvement sont les suivants :
– mettre sur pied un état démocratique, institutionnel ou le pouvoir sera au main du peuple sans tutelle militaire et ou chaque individu peut jouir de ses droits sans interventions de quiconque.
– Renforcer l’unité nationale et créer une réelle symbiose entre les différentes composantes du peuple en combattant toutes les formes du racisme et d’exclusion, en mettant définitivement fin a l’esclavagisme et ses tares et en orientant les efforts vers les couches défavorisées et fragiles.
– Œuvrer pour la diminution des prix pour qu’ils soient accessibles surtout aux plus pauvres et pour une assistance médicale à la porté de tous
– Travailler pour que la femme ait la place qui lui convient pour qu’elle participe à cote de l’homme à la construction de la société
– Chercher à trouver un enseignement qui prend en considération les besoins du marche de travail et trouver aussi un travail qui permet de vivre dignement
– Arrêter la dilapidation méthodique des ressources du pays et les biens du peuple et les exploiter à bon escient.
– Consolider la société civile pour qu’elle joue un rôle efficace dans la construction de l’état et la reforme de la société.
– Établir des relations extérieures au service de la protection des intérêts de notre patrie et de ses citoyens et basées sur le respect mutuel et la coopération entre les pays.

Tout en proclamant la naissance de notre mouvement, nous invitons tous ceux qui aiment leur patrie et qui se soucient de son avenir parmi les jeunes à se joindre à nous. nous tendons la main aussi aux forces vives de la société mauritanienne avec lesquelles nous partageons la même vision ou une partie de nos idée comme les autres mouvement, les partis politiques, les organisations de la société civile pour travailler ensemble afin de réaliser notre objectif commun. nous insistons sur notre indépendance vis à vis de tous les partis politiques, tous les mouvements et toutes les idéologies.

Notre mouvement déclare le démarrage de ses activités a travers deux campagnes :
– La campagne « Revenants » qui comprend des activités sur le terrain et d’autres médiatiques.
– la campagne du  » troisième choix » qui a pour but de propager la culture de la guerre non-violente pour créer une conscience avec un choix autre que celui de la capitulation (soumission et opposition traditionnelle) ou de la violence (coups d’état ou opposition armée).
Mouvement du 25 février
Nouakchott le 2 octobre 2011

Source  :  Tahalil hebdo le 02/10/2011

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer