Sénégal/Foot : Polémique autour des cas Niang et Diawara : Amara Traoré met les points sur les ‘i’

Joint depuis Aalborg, hier, par téléphone, le sélectionneur national Amara Traoré est monté au créneau pour couper court au débat alimenté par le regroupement de l’équipe nationale du Sénégal qui joue ce jeudi un match amical contre le Danemark. Il tient surtout à assurer aux Sénégalais que tout est nickel dans la gestion de son groupe.

Il est certes trop pris par la préparation du match amical que le Sénégal jouera ce jeudi contre le Danemark, à Aalborg. Mais, au vu de la tournure que prend le débat sur les cas Mamadou Niang et Souleymane Diawara, le sélectionneur national du Sénégal, Amara Traoré a jugé opportun de monter au créneau pour mettre les points sur les ‘i’. Joint depuis Aalborg hier, par téléphone, il a répondu point par point sur les différentes questions qui préoccupent le Sénégalais lambda à propos de la gestion de la ‘tanière’. Il a d’abord tenu à saluer la promptitude et la motivation avec lesquelles les joueurs ont répondu à son appel. ‘En cette fin de saison, comme ce match amical n’est pas inscrit dans une date Fifa, ce n’était pas évident qu’ils viennent tous. C’est pourquoi je tiens à saluer la motivation de tous les joueurs convoqués. Même ceux qui se sont blessés lors des derniers matches des championnats, ont tenu à être là. C’est là un réel motif de satisfaction pour l’encadrement technique national que j’ai l’honneur de diriger’, nous confiera Amara Traoré.

Après avoir exprimé sa satisfaction, le sélectionneur national a également souhaité apporter des clarifications sur les cas de Mamadou Niang et de Souleymane Diawara. Attendus au regroupement depuis jeudi dernier, ces deux joueurs de l’Olympique de Marseille qui vient de remporter le championnat de France, sont finalement arrivés à Paris le lundi. Sans faire dans la langue de bois, le sélectionneur national assure ‘qu’il n’y a aucun cas Niang, encore moins Diawara dans la gestion du groupe’. Et d’expliquer que ‘l’Olympique de Marseille qui est le club employeur de ces deux joueurs, nous avait envoyé, bien avant le début du regroupement, un courrier dans lequel il nous avait défini son planning d’après championnat. Marseille devait notamment répondre à une invitation de la ville de Marrakech (Maroc). Le club nous avait même proposé, au vu de la fin de saison très chargée de Mamadou Niang et de Souleymane Diawara, de nous passer de leurs services pour ce match amical contre le Danemark. Ce qui devait permettre d’asseoir, nous avait-il préconisé, une meilleure collaboration dans le futur entre le club et le staff technique national’, a révélé le sélectionneur national. ‘Mais, à la place de notre réponse, ce sont les deux joueurs qui se sont pointés le lundi au lieu du regroupement, à Paris. Ils sont restés avec le groupe jusqu’au mardi.

Malheureusement, Souleymane Diawara devait retourner à Marseille, dès mardi, pour répondre à la justice. Ce qu’on ne pouvait pas lui refuser. D’ailleurs, aujourd’hui (hier, Ndlr), il a joint Ferdinand Coly, coordinateur de la tanière, pour lui trouver une réservation afin d’être là. Il a même insisté pour être avec le groupe même s’il ne jouera pas. Mais c’est moi-même qui lui ai demandé de rester à Marseille pour régler ce problème le concernant’, a explicité, au bout du fil, Amara Traoré. ‘J’ai aimé sa motivation pour la cause nationale’, salue-t-il.

Pour le cas Mamadou Niang, poursuit Amara Traoré très en verve, ‘c’est vrai qu’il n’a pas fait le voyage avec le groupe pour Aalborg. Ceci s’explique par le fait qu’il devait signer un contrat avec un sponsor. Cette signature de contrat a été planifiée depuis belle lurette, bien avant ce regroupement. On ne pouvait pas refuser ça à Mamad. N’empêche, il a rejoint Aalborg la nuit même de notre arrivée. C’est-à-dire le mardi, vers 23 h. Mamadou Niang a passé la nuit ici avec nous’, assure le sélectionneur national.

A la question de savoir si, malgré tout ce méli-mélo, l’attaquant vedette de Marseille fera partie du onze de départ, ce jeudi soir, face au Danemark, Amara Traoré donne sa langue au chat : ‘Je ne peux répondre à cette question. J’ai un groupe d’une vingtaine de joueurs. Tout le monde peut faire partie du onze de départ’, s’est-il dérobé.

Revenant sur ce stage qui a duré un peu plus d’une semaine, le sélectionneur national explique que la préparation du match s’est effectuée en deux phases. ‘Il y a eu d’abord la phase de cohésion qui a débuté jeudi pour finir samedi. Il s’est agi, pour le staff technique national, de créer les conditions de rapprochement pouvant aider à raffermir les liens entre les joueurs convoqués. On avait aussi à discuter du règlement intérieur, de la vie de groupe et diverses autres questions. Tout ceci s’est bien passé pendant les trois jours qu’a duré cette première phase. Pour la deuxième phase, il s’est agi de préparer le match amical contre le Danemark. Après la mise au vert, ce regroupement a commencé le lundi. Et c’était le jour où on attendait Mamadou Niang et Souleymane Diawara’, a expliqué Amara Traoré qui se dit confiant pour ce match amical que son équipe jouera contre le Danemark, ce soir.

Mamanding Nicolas SONKO

 

Source  :  www.walf.sn  le 27/5/2010

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer