Mauritanie : le patron de l’hôpital national de Nouakchott fait les frais de la fermeté de Ould Ghazouani

Le limogeage du directeur général de l’hôpital est la conséquence directe de la visite surprise que vient d’effectuer le président mauritanien dans trois structures sanitaires de la capitale. Cette sanction de Ould Ghazouani s’inscrit dans la volonté du chef de l’Etat d’assainir tous les secteurs publics.

A moins d’une année de la présidentielle de 2024, cette nouvelle méthode de tolérance zéro de tous les manquements du gouvernement et des établissements publics, est considérée par les observateurs comme une pré-campagne de Ould Ghazouani pour une candidature à sa propre succession.

Le patron des hôpitaux en a fait les frais. Et il y a une semaine ce sont des responsables de la SNDE qui sont remerciés pour gabegie et corruption à la suite de la visite du ministre de l’Hydraulique à Nouadhibou. C’est la chasse aux brebis galeuses qui est donc lancée au sommet de l’Etat relayée par les exécutants.

Ce nouveau visage de la fermeté du chef de l’exécutif fait planer des zones d’ombre sur la lutte contre la corruption en particulier le secteur de la contrebande et du trafic des stupéfiants dont les conséquences sur la consommation de la drogue dure par les jeunes est inquiétante. La police et les douanes et les mafieux virtuels sont pointés du doigt. La fin du quinquennat s’annonce comme un défi titanesque pour la bonne gouvernance.

 

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya.com le 15 septembre 2023)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page