Mauritanie – Notre Nation enfin en chantier ?

Le CalameDepuis la rentrée scolaire et même avant, on ne parle plus que de ça: l’école républicaine.

 

Le gouvernement a en effet décidé que tous les enfants en âge d’être scolarisés iront à l’école publique. Exit donc les écoles privées à qui il est interdit d’ouvrir la première année du Primaire, la deuxième l’année suivante et ainsi de suite jusqu’à ce que le Fondamental soit entièrement public. Un challenge de taille !

La majorité des écoles publiques est dans un état déplorable malgré les efforts consentis ces dernières années. Les enseignants – du moins ceux qui savent encore enseigner – ont jeté leur dévolu sur les écoles privées dont les salaires sont autrement plus alléchants. Le ministère a reçu des consignes fermes pour que cette rentrée soit une réussite et a tout fait en ce sens.

Malgré l’enjeu et le scepticisme des uns et des autres. Parachuté à la tête du département quelques semaines avant le début de l’année scolaire, Brahim Vall ould Mohamed Lemine a réussi à tirer son épingle du jeu. Présent tous les jours sur le terrain, il a jusqu’à présent relevé le défi.

Ahmed Ould Cheikh

Source : Le Calame (Le 22 novembre 2022)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page