Mauritanie : La participation de la société civile à la concertation nationale évoquée par la classe politique

Saharamedias.net – Les responsables des partis politiques mauritaniens tiennent ce mercredi une réunion préparatoire de la concertation nationale attendue, la première depuis l’arrivée au pouvoir du président Ghazouani.

Cette réunion examinera la participation de la société civile à la concertation selon les sources de Sahara Medias.

Les mêmes sources ajoutent que cette réunion regroupera trente personnalités politiques qui vont se pencher sur un ordre du jour où figure un point important celui de déterminer les parties participantes à cette concertation en dehors des partis politique parmi la société civile et les personnalités indépendantes.

Les participants à cette réunion préparatoire discuteront la mise sur pied d’un mécanisme consensuel pour le choix des instances de la société civile et les personnalités indépendantes qui seront conviées à cette concertation.

Les sources n’excluent pas d’élargir les discussions à d’autres points relatifs à la concertation nationale quand bien même le contenu est d’ores et déjà consigné dans la feuille de route, mais l’arrivée tardive de certains partis politiques à la concertation ouvre la porte à l’évocation de nouveaux dossiers et de nouveaux sujets.

Nos sources ajoutent que la feuille de route élaborée par la coordination des partis politiques représentés au parlement en mars dernier avait déterminé n certain nombre d’axes : le processus démocratique, l’unité nationale, la bonne gouvernance, la préservation de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques et la protection des intérêts supérieurs des intérêts du pays.

La feuille de route détermine un certain nombre de points dans le premier axe relatif au processus démocratique dont le plus important est celui relatif aux réformes aux réformes constitutionnelles et législatives, la consolidation de l’état de droit, la réforme du système électoral et la normalisation de la vie politique.

En ce qui concerne l’unité nationale trois points ont été déterminés : le traitement du dossier des droits nationaux en suspens, le traitement de la problématique de l’esclavage et ses séquelles et les mécanismes pour consolider la cohésion sociale.

 

Lire la suite

 

 

 

 

 

Source : Saharamedias.net

 

 

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page