Détestable opposition / Par Pr ELY Mustapha

L’opposition mauritanienne est devenue une composition. Une composition d’individus qui ont instrumentalisé leurs partis pour des intérêts individuels. Des individus qui monnaient désormais leurs rencontres avec le président de la République, qui monnaient des postes publics pour leur progéniture, qui monnaient leur silence, qui monnaient des petits privilèges au détriment du pays.

 L’opposition mauritanienne est devenu un poison pour la démocratie en Mauritanie. Une ciguë que l’Etat, fait boire au peuple, en lui faisant croire qu’il y a une opposition, alors qu’elle hante depuis longtemps l’antichambre du pouvoir.

 Depuis que l’actuel président est au pouvoir toute l’opposition a fait la queue leu leu dans son salon, pour lui prêter allégeance, et depuis ses leaders se sont assagis, repus de promesses et de privilèges attendus.

L’opposition mauritanienne, est devenu dangereuse pour le pays, en ce que non seulement, elle est devenue alliée silencieuse du pouvoir, mais elle justifie aussi, par sa présence fantomatique, un semblant de démocratie faisant croire à son existence institutionnelle, alors qu’elle n’est plus qu’une collection d’individus qui tous lorgnent sur les prébendes du pouvoir.

La preuve que l’opposition n’existe plus, c’est d’abord son silence.

Son silence vis-à-vis de tout ce que le pays vit de misère, de criminalité, d’injustice, d’incompétence des gouvernants, de leur concussion, de leurs malversations, de leurs détournements, de leur corruption et de leur impunité.

Comment une opposition peut-elle se taire ?

Comment une opposition peut-elle se taire lorsque des corrompus notoires et des criminels financiers sont nommés aux postes publics, lorsque des incompétents sont parachutés à des postes-clefs de l’administration publique, lorsque le chef de l’Etat, dans une imprudence totale en pleine pandémie de la Covid-19 réunit les masses pour l’accueillir.

 Comment une opposition peut-elle se taire, lorsque le fonds COVID-19 consignant des millions de dollars s’évapore ?

Lorsque l’Etat est en train d’augmenter les droits de douanes sur des produits de consommations courantes alors qu’il a bénéficié depuis le début du mois de janvier 2020 de millions de dollars, en dons prêts concessionnels etc..? (Voir mon article de juillet 2020 : COVID-19 : Mais où sont les milliards reçus par la Mauritanie ? http://www.cridem.org/C_Info.php?article=738510 )

 Comment une opposition peut-elle se taire lorsqu’après 60 ans d’indépendance notre pays manque de fruits et légumes alors qu’il dispose d’une superficie arable, cultivable, supérieure à la superficie de certains pays africains et arabes !

 Comment une collection d’individus, constitués en « opposition », peuvent-ils encore continuer ainsi à occuper   cette institution qui dans les pays démocratiques est appelée « opposition » parce qu’elle sert les intérêts du peuple en contrebalançant l’hégémonie du pouvoir et en corrigeant ses dérives ?

 Cette opposition mauritanienne, est devenu un poison. Un poison pour l’avenir de la démocratie, un poison pour le peuple et un suppôt du pouvoir.

 Opposition vieillissante, transigeante avec ses règlements de comptes internes, toute tendue vers le soutien du pouvoir, qui le caresse dans le sens du poil et qui n’a même pas le mérite de se comporter en opposition digne ce nom.

 Alors, le peuple doit rejeter cette opposition-là. Cette opposition qui monnaie ses intérêts à son insu et qui faisant semblant de jouer le jeu démocratique monopolise une institution, celle d’une vraie opposition, qu’elle ne mérite pas.

 Une opposition qui ne commande, ni ne recommande le bien et qui n’interdit pas le mal, comme cela est dit dans les saints écritures, est pire qu’une opposition, c’est un leurre institutionnel qui bien plus que le pouvoir, qui agit à visage découvert, est sournoise et mortelle pour la démocratie.

 Une opposition, supposée, qui ne s’oppose pas, n’est donc plus une supposition. Un suppositoire institutionnel.  L’excipient d’une forme galénique d’un poison régalien.

 Détestable opposition.

 Pr ELY Mustapha

Source : Haut-et-fort

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer