Mauritanie : les langues nationales vont être enseignées à deux filières de l’ENAMJ

Le gouvernement mauritanien a annoncé jeudi le lancement d‘une unité de formation chargée d’enseigner les langues nationales pour les filières de la magistrature et l’administration à l’école nationale d’administration, de la magistrature et le journalisme.

 

Dans un mot prononcé à cette occasion, le ministre de la justice Mohamed Mahmoud O. Boyé a justifié cette décision d’enseigner les langues nationales à ces deux filières trouve sa justification par la nature des missions confiées aux magistrats et aux administrateurs.

Ces deux spécialités a dit le ministre demandent nécessairement beaucoup d’intérêt quant aux requêtes formulées par les justiciables et les plaignants dans tous les aspects de la vie.

« Il est inopportun, a ajouté le ministre, alors que nous sommes dans l’ère de la ville moderne que le magistrat et l’administrateur soient isolés de leur environnement social et culturel, le magistrat et l’administrateur doivent être les fils de leur environnement ».

Pour le ministre cela n’est possible que par la connaissance des langues nationales et la maîtrise des nouvelles techniques et sa conformité avec l’environnement et la réalité culturelle.

Ould Boyé a insisté sur l’importance de cette initiative qui réaffirme le rôle imparti à l’ENAMJ qui est l’outil idéal pour la formation des hauts cadres de l’état de façon général.

Prenant la parole à son tour le directeur général de l’ENAMJ Abdel Kader O. Elada a dit que cette unité figure parmi les préoccupations de l’école afin de relever le niveau de ses étudiants, la consolidation et l’approfondissement de leurs capacités scientifiques et élever leur niveau dans le domaine de la communication dans leur vie professionnelle.

Source : Saharamedias.net

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer