Mauritanie : vers la fin des enquêtes préliminaires à Nouakchott

Alors que le procureur de la république tire sur le silence de l’ex-président la Défense remonte au créneau pour dénoncer la violation
continue et persistante de la constitution sur l’immunité de leur client. Mais les enquêtes avancent avec la confrontation de Ould Aziz avec ses anciens collaborateurs premiers ministres et ministres.

Ce bras de fer qui est en passe de perdurer entre la police des crimes économiques et financiers et les avocats de La Défense agace le procureur de la république au point qu’il décide de prolonger de l’interdiction de l’ex-président de quitter Nouakchott pour obstruction à la justice. En effet Ould Aziz joue à fond son droit de garder le silence.

Les mauritaniens ont l’impression que la justice tourne en rond malgré les confrontations cette semaine de Ould Aziz avec ses anciens premiers ministres et ministres sur des  dossiers sur lesquels ces anciens collaborateurs confirment qu’ils ont agi sur ordre du chef. Cette étape decisive dans les enquêtes préliminaires devra boucler la boucle sur un procès-verbal qui sera transmis au parquet général lequel a deux possibilités. Abandon de toute poursuite et classer le dossier ou des accusations en ordonnant l’ouverture d’une enquête pénale.

Les observateurs ne doutent pas que les soupçons graves de gabegie et de corruption du régime de Ould Aziz ne sont plus à démontrer. Les faits sont punis par la loi anti-corruption de 2016 et par conséquent ouvrent la voie au pénal. Tous les hauts responsables impliquées par le rapport de l’enquête parlementaire tentent de faire porter le chapeau à Ould Aziz. C’est peine perdue parce qu’un ministre et à fortiori un premier ministre est responsable de ses actes. Le parquet avait déjà averti que la justice sera intransigeante et qu’elle veillera à des procès justes et respectueux des droits des accusés.

 

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 

 

(Reçu à Kassataya.com le 29 septembre 2020

 

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer