Mauritanie : la méthode de Ould Bilal à l’épreuve

Deux mois après sa nomination le premier ministre Ould Bilal fait ses premiers pas en matière de rupture avec les discours officiels qui ne respectent pas la hiérarchie gouvernementale institutionnelle et administrative. Désormais le seul titre excellence sera réservé au chef de l’Etat le premier ministre et ministres.

Une méthode républicaine du premier ministre qui se débarrasse des titres pompeux comme Docteur ou professeur ou ingénieur qui interférent avec la fonction politique. La religion ne fait pas exception à la règle.  Le titre Imam à la mosquée et Cheikh aux autres religieux.

Une remise en ordre du discours officiel pour le respect de la hiérarchie jusqu’ici piétinée par une administration complexée par des titres. Rompre avec ces vieilles habitudes signifie rompre avec une gouvernance maquillée par une politique laxiste accommodante.

Cette circulaire de Ould Bilal interpelle également les journalistes notamment des médias publics qui ont vulgarisé ces discours au point d’en être esclaves.

 

La reconversion demande du temps mais pour les observateurs le plus important c’est que l’exemple doit venir d’en haut. Et c’est aussi valable pour toutes les mesures qui appellent àla responsabilité des politiques dans la gestion des biens publics.

 

 

 

 

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 

(Reçu à Kassataya.com le 25 septembre 2020

 

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer