Mauritanie : Nouakchott et Nouadhibou risquent de manquer d’eau pendant longtemps

Depuis cette fin de semaine Nouakchott et Nouadhibou font face à des coupures d’eau dont les causes continuent de susciter de vives polémiques et la colère des mauritaniens.
Les commentaires vont bon train sur les réseaux sociaux qui accusent le ministère de l’hydraulique de tous les maux et de cacher la vérité aux citoyens. Le démenti de l’OMVS sur la panne du réseau de l’Aftout Essahili en dit long d’une gouvernance héritée du régime de Ould Aziz sur un projet de 200 millions d’euros financé par le FADES pour la sécurisation de l’alimentation en eau potable de la capitale politique et de la capitale économique.
La mise en œuvre étant confiée à la SNDE. Mais depuis l’avènement du régime de Ould Ghazouani la technostructure semble prendre le pas au point que le ministère de tutelle centralise tous les projets mettant ainsi en opposition  le ministère et la societe nationale de l’eau. Une querelle de gestion considérée par les observateurs comme une fuite en avant du nouveau ministre de démarrer un projet déjà bouclé et aussi important pour l’approvisionnement en eau potable des deux capitales.
C’est les citoyens qui en pâtissent le plus. Ils meurent de soif depuis  2 jours. L’eau est devenue une denrée rare et se vend comme de l’or dans certains quartiers de la capitale. Tout ça pour des intérêts personnels au premier chef les responsables du ministère de tutelle qui n’ont pas encore tiré des leçons de la mal gouvernance du régime précédent.
Des couacs administratifs qui s’apparentent à un jeu de bras de fer entre le ministère et la SNDE qui prive pour l’instant ce précieux liquide aux populations. Nouakchott et Nouadhibou risquent de payer les pots cassés en restant longtemps en pénurie d’eau. L’eau comme l’electricite où la santé relève de la souveraineté d’un état.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 

(Reçu à Kassataya.com le 12 septembre 2020

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer