Notre corps traite mieux les médicaments à certains moments de la journée

Il faudrait ingérer les médicaments au moment où ils seront le plus efficaces pour notre organisme, pas au moment le plus opportun pour les cliniciens.

Notre corps fonctionne selon des horaires quotidiens prévisibles. Des cycles similaires de 24 heures, ou rythmes circadiens, régissent presque toutes les cellules, tissus et organes du corps humain, ainsi que la quasi-totalité de ses fonctions physiologiques.

 

Il s’avère que les hôpitaux ont eux-aussi des rythmes quotidiens, qui ne sont pas toujours synchronisés avec les nôtres, nous rapporte The Atlantic.

Concentration matinale

Selon une récente étude de l’Académie nationale des sciences, les médecins hospitalièr·es donnent principalement les médicaments le matin. Ce schéma est pratique pour leur organisation, mais il n’est pas nécessairement conforme à l’horloge biologique de leurs patient·es.

«Tous les médecins savent que le comportement des hôpitaux est déterminé par les heures d’ouverture et que ces heures sont choisies pour toutes sortes de raisons qui n’ont pas nécessairement de fondement scientifique particulier», explique Garret FitzGerald, qui dirige l’Institut de médecine translationnelle et de thérapeutique de l’université de Pennsylvanie.

Les hôpitaux fonctionnent jour et nuit et, en théorie, les médicaments pourraient être administrés au moment où ils sont nécessaires. Pourtant, l’équipe de recherche dirigée par l’oto-rhino-laryngologiste pédiatrique David Smith et le biologiste circadien John Hogenesch a découvert que les heures auxquelles les médicaments étaient administrés n’étaient pas uniformément réparties. Il y a «des poussées distinctes le matin et des accalmies la nuit». Le pic étant entre 8h et 10h30, lorsque les clinicien·nes font leur ronde matinale.

Incidence thérapeutique

Notre corps n’est pas un système stable. Nos propres rythmes internes signifient que l’heure de la journée peut influencer l’efficacité d’un médicament donné, ou la gravité de ses effets secondaires. Les symptômes de refroidissement et d’allergie ont tendance à être pires le matin, tandis que les brûlures d’estomac frappent souvent pendant la nuit, tout comme les soucis de circulation sanguine ou les problèmes dans la fonction hépatique.

De nombreux adultes par exemple prennent une dose quotidienne d’aspirine pour éviter les caillots sanguins, qui peuvent provoquer des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux. Ces événements cardiovasculaires sont particulièrement fréquents au petit matin, et certaines recherches suggèrent que l’aspirine est plus susceptible de les prévenir lorsqu’elle est prise avant le coucher. Le médicament semble également causer moins de dommages à la paroi de l’estomac lorsqu’il est ingéré la nuit.

Bien que ces effets basés sur le temps aient été documentés pour une grande variété de traitement, de nombreux médicaments sont pris sans qu’aucune réflexion ne soit menée sur le concept de moment.

Dans un monde idéal où le personnel médical ne serait pas lui-même soumis à un emploi du temps surchargé, le comportement des professionnel·les de santé en matière de prescription serait calibré en fonction du moment où les différents médicaments sont les plus efficaces.

 

Repéré par Mathieu Barrère

Repéré sur The Atlantic

 

 

Source : Slate

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer