Mauritanie : les passeports d’un ex-Premier ministre et d’ex-ministres de l’ancien président leur ont été confisqués

Après le dépôt du rapport de la Commission d’enquête parlementaire (CEP) sur la décennie de gouvernance de l’ancien président Mohamed ould Abdel Aziz, la justice entre en scène. La police économique a entamé ses enquêtes et confisqué les passeports de trois hauts responsables de l’ex-président.

 

Les Mauritaniens retiennent leur souffle après la transmission à la justice d’un rapport accablant d’une Commission d’enquête parlementaire (CEP), établi sur une période de six mois, et qui  consiste en un document de plusieurs centaines de pages, décrivant des faits de prévarication, sous les deux mandats effectués par l’ancien président, Mohamed ould Abdel Aziz (2008-2019).

Nouvel épisode ce feuilleton, la police chargée de la répression des infractions à caractère économique a confisqué vendredi dernier, 7 août 2020  les passeports de trois hauts responsables gouvernementaux de la décennie précédente.


LIRE AUSSI: Mauritanie: démission du gouvernement au moment où le «dossier Ould Abdelaziz» est remis à la police


Ces mesures préliminaires de sûreté concernent Yahya ould Hademine, ancien Premier ministre (2014-2018), Mohamed Abdallah ould Oudaa, ex-Administrateur directeur général (ADG) de la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM), qui a également occupé le fauteuil de ministre des Mines et de l’hydraulique-assainissement, ainsi que Amal mint Maouloud, ancienne ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire (HUAT), actuelle directrice général de la compagnie aérienne nationale Mauritanie Airlines Internationale (MAI).

Ces mesures annoncent le démarrage imminent d’auditions, qui seront menées par des officiers de police judiciaire, sous la supervision du procureur de la République près le tribunal de Nouakchott-Ouest.

Plusieurs dizaines d’anciens responsables devraient être entendus dans le cadre de cette enquête préliminaire.


LIRE AUSSI: Mauritanie: gouvernance de Ould Abdel Aziz, le parquet général annonce une enquête préliminaire


Celle-ci va porter sur l’attribution de 109 marchés dans le domaine de l’énergie, des infrastructures, la gestion du Fonds national de revenus des hydrocarbures (FNRH), la pêche, la concession portuaire, la liquidation d’entreprises publiques, la gestion du foncier à Nouakchott…

Au cours de l’enquête préliminaire, les députés ont auditionné trois anciens Premiers ministre, de nombreux ex-ministres, et des membres du premier gouvernement El Ghazouani, qui étaient encore en exercice.

La transmission du rapport de la CEP a été immédiatement suivie de la démission du Premier ministre, Ismaël Bedde ould Cheikh Sidya, remplacé par Mohamed ould Bilal.

Cheik Sidya

Correspondant à Nouakchott

Source : Le 360.ma (Maroc)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer