Mauritanie : vers un procès du siècle du régime de Ould Aziz

Au lendemain des enquêtes préliminaires décidées par le procureur de la république un ancien premier ministre et un ancien ministre et la patronne actuelle de la compagnie aérienne Mauritania Airlines inaugurent les auditions de la police des crimes économiques.

 A l’issue de cette phase décisive tous les accusés seront déférés devant la justice compétente pour un procès. Les observateurs sont d’autant plus surpris de la réaction rapide du parquet général pour traduire dans les faits le rapport accablant de la commission d’enquête parlementaire. Cette première phase d’enquêtes préliminaires par la police des crimes économiques pourrait être long comme rapide selon les preuves existantes. C’est un ancien premier ministre Ould Hademine qui inaugure les auditions avec un ancien ministre et la directrice générale actuelle de Mauritania Airlines.

Un début d’application de la loi attendu par les mauritaniens mais qui craignent des pressions multiples d’ordre politique et tribal. Cependant des observateurs sur place mettent en avant l’équité professionnelle et la fermeté du procureur qui gère actuellement le rapport parlementaire. Les témoignages sur lui attestent qu’Il appartient à l’école d’exécution de la justice et très proche des citoyens. Une lueur d’espoir pour que cette enquête parlementaire serve d’exemple pour la première fois dans l’histoire du pays un ancien chef d’Etat au banc des accusés pour répondre à des faits liés à sa mal gouvernance. Un procès du siècle longtemps rêvé par le peuple mauritanien qui aspire à la justice.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 

(Reçu à Kassataya.com le 08 août 2020

 

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer