CEP Mauritanie : les députés sous pression chinoise dans le scandale Holy Hong Dong

Volte-face cette semaine de la commission d’enquête parlementaire qui vient de renvoyer  tous les dossiers devant la justice sauf en première ligne celui de la société chinoise Holy Hong Dong a Nouadhibou.

Ce retrait est considéré par les observateurs comme le résultat de la pression de l’ambassadeur chinois à Nouakchott qui met en garde les autorités de Nouakchott contre le non respect de ses engagements concernant cet accord de pêche entre les deux parties qui semble remis en cause par les auditions des personnalités de l’ancien régime citées dans le rapport.

En rappelant les investissements importants de la Chine le diplomate fait du chantage économique dénoncé par les observateurs qui pointent l’efficacité de Pékin à privilégier ses intérêts au détriment de la bonne gouvernance en Mauritanie.

Dans ce contexte de crise sanitaire Pekin a marqué beaucoup de points avec des dons d’équipements médicaux. Une diplomatie sanitaire qui vient de porter ses fruits avec ce renvoi aux calendes grecques d’un des scandales le plus important dans le secteur de la pêche ces dernières années.

En effet la société chinoise Holy Hong Dong installée a Nouadhibou depuis des années exploiterait près de 110 navires pour la pêche hauturière et côtière et 150 pirogues immatriculées mauritaniennes mais dont l’équipage est entièrement chinois.

Le moins qu’on puisse dire cette intervention médiatique du diplomate chinois fait grand bruit au moment où la commission parlementaire vient de publier les recommandations de son rapport amputé de cette affaire dont les responsables des deux parties peuvent dormir tranquillement.

C’est une mauvaise presse pour les parlementaires qui avaient promis toute la lumière sur la gabegie et la corruption du régime de Ould Aziz. Au final c’est un rapport tronqué au grand dam des mauritaniens qui fondent leur espoir sur la restitution de tous les biens volés à l’Etat.

 

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya.com le 29  juillet  2020)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer