Pandémie Covid-19 Mauritanie : la délinquance financière à Nouakchott pointée par les observateurs

Trafic de devises à bord d’un navire de pêche turc à Nouadhibou, vols de devises à la banque centrale et détournement d’argent à la filiale de la banque nationale du Qatar à Nouakchott. Des faits gravissimes de délinquance financière pointée par les observateurs cette semaine dans la capitale mauritanienne.

C’est une gangrène qui fait rage dans le pays depuis des années. Dans un contexte de covid-19 où les autorités de Nouakchott ont besoin de devises pour une meilleure sortie de la crise sanitaire économique et sociale, l’échec cette semaine de la tentative de trafic de devises sur un navire turc dans la capitale économique est un sérieux coup porté au réseau de la mafia étrangère avec 1,4 million de dollars saisis.

 

Une aubaine pour la banque centrale mauritanienne qui va renforcer ainsi ses réserves une semaine après avoir récupéré une valeur de plus d’un million de dollars représentant la somme volée par au moins 7 personnes dont une seule est employée de la banque. Les autres des commerçants hommes d’affaires et gérants de bureaux d’agence tous écroués.

 

Des complicités d’argent sale qui sont légion depuis quelques années. Ces deux faits gravissimes de blanchiment d’argent focalisent l’attention des observateurs qui rappellent le détournement à la banque nationale du Qatar à Nouakchott d’un milliard d’ancienne monnaie soit 2,7 millions de dollars la semaine dernière.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 

 

(Reçu à Kassataya.com le 18  juillet  2020)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer